En mode cabane à sucre à rebours

Je déteste les chiffres en général, en tout cas ceux publiés par les Gouvernements. Car premièrement ils sont souvent faux, et ensuite je sais qu’ils sont bidouillés. En revanche je lis avec attention les chiffres de la consommation de notre belle petite Europe qui sont simplement tout pourris: – 0.2% pour février. Ça veut dire quoi? Que Draghi est au bout du bout avec sa joyeuse clique de la BCE et que rien ne va plus. Je reste plus ou moins convaincu que l’augmentation du prix de l’énergie, donc pétrole aussi, favorisera l’Europe à ne pas retomber en récession. Les effets devraient se faire sentir d’ici à quelques mois.

Je surveille également le cours EUR/USD depuis le discours du Maestro (donc pas la carte maestro qui vous permet de vous abreuver au tire-billets). Pas bon du tout. L’Euro monte face au dollar donc rien de bien reluisant pour les exportateurs européens qui souffrent encore plus alors qu’en temps normal, lorsqu’on ne regarde pas le monde à rebours depuis une cabane à sucre canadienne, le cours de l’Euro devrait baisser suite aux derniers ajustements opérés par la BCE. Alors une question à deux balles: c’est quoi la suite? On descend les taux à – 5% d’un coup à la BCE? C’est Weidman qui sera content, et Schäuble aussi. Il est toujours bon de rappeler comment sont éduqués les peuples du nord de continent, y compris la Suisse. On nous a appris à épargner. Donc pour les épargnants, c’est simplement une catastrophe de constater que leur argent, économisé durement, fond comme neige au soleil et ne rapporte plus ce qui était prévu.

Et comme l’unité européenne fait toujours plaisir à voir, si Draghi devait encore raboter ses taux, ce sont les Italiens principalement qui seront très contents. Avec leur dette lourde comme un pachyderme, c’est très bien qu’on continue de baisser les taux. Et comme les pays du Sud n’épargnent pas, je suppose que les aboiements nordistes leur sont même agréables à entendre. Un monde à rebours disais-je, avec une FED attentiste qui ne bouge pas, avec une BCE qui tente de faire baisser le cours de sa devise en bougeant ses taux et en imprimant des bouts de papier chiffrés vous permettant d’aller faire vos courses, c’est bien le dollar qui devrait monter, et pas l’euro. Enfin peut-être est-ce à moi d’aller avec le changement et de cesser de voir le monde tel qu’il ne l’est pas. C’est décidé. Ce week-end, je retourne la maison dans laquelle je vis sur le toit et tente de m’y retrouver.

 

Un commentaire pour "En mode cabane à sucre à rebours"

  1. Emmanuel dit :

    Effectivement, j’ai moi aussi beaucoup de mal à comprendre pourquoi l’Euro se renforce??!? Cela n’a aucun sens, aucune logique constructive, si ce n’est de la défiance égoïste.
    Par corollaire, on peut penser que si les choses doivent finir par rentrer dans l’ordre, cela pourrait être assez violant… Avril, ne te découvre pas d’un fil….(d’Or)…

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
ut et, venenatis nunc dictum efficitur. neque. venenatis, Sed elit. mattis suscipit