Tous les articles taggués Mario Draghi

En mode cabane à sucre à rebours

Je déteste les chiffres en général, en tout cas ceux publiés par les Gouvernements. Car premièrement ils sont souvent faux, et ensuite je sais qu’ils sont bidouillés. En revanche je lis avec attention les chiffres de la consommation de notre belle petite Europe qui sont simplement tout pourris: – 0.2% pour février. Ça veut dire quoi? Que Draghi est au bout du bout avec sa joyeuse clique de la BCE et que rien ne va plus. Je reste plus ou moins convaincu que l’augmentation du prix de l’énergie, donc pétrole aussi, favorisera l’Europe à ne pas retomber en récession. Les effets devraient se faire sentir d’ici à quelques mois.

Je surveille également le cours EUR/USD depuis le discours du Maestro (donc pas la carte maestro qui vous permet de vous abreuver au tire-billets). Pas bon du tout. L’Euro monte face au dollar donc rien de bien reluisant pour les exportateurs européens qui souffrent encore plus alors qu’en temps normal, lorsqu’on ne regarde pas le monde à rebours depuis une cabane à sucre canadienne, le cours de l’Euro devrait baisser suite aux derniers ajustements opérés par la BCE. Alors une question à deux balles: c’est quoi la suite? On descend les taux à – 5% d’un coup à la BCE? C’est Weidman qui sera content, et Schäuble aussi. Il est toujours bon de rappeler comment sont éduqués les peuples du nord de continent, y compris la Suisse. On nous a appris à épargner. Donc pour les épargnants, c’est simplement une catastrophe de constater que leur argent, économisé durement, fond comme neige au soleil et ne rapporte plus ce qui était prévu. Lire la suite →

Tout sera gratuit réjouissez-vous!

L’été touche à sa fin en Suisse. C’est magnifique. Le temps est d’ailleurs tellement prévisible à présent que l’on récolte les fruits en toutes saisons. Dans mon jardin, les oranges sont juteuses. Les abricots poussent même en hiver et les pruneaux se dégustent toute l’année. Tout cela est le fruit du dérèglement climatico-économique qui assure désormais à la Terre entière prospérité en tout temps. D’ailleurs, la rivière qui coule dans mon village, grâce au savoir-faire de Nestlé, s’est peu à peu transformée en « rivière à chocolat ». Il n’y a qu’à tremper ses lèvres dedans pour y goûter les dernières créations Cailler pour Pâques.

Nous vivons dans un monde absolument magnifique, un monde parfait où tout est absolument réglé telle une horloge suisse, non connectée je précise. Car vouloir vivre connecté aujourd’hui est devenu ringard. A quoi bon vouloir être informé en temps et en heure alors qu’il ne se passe absolument rien sur cette planète? Ce matin je ne peux rien faire d’autre que me tordre de rire lorsque je lis un article du « Temps » qui indique que (et merci de rester assis et de ne pas vous balader dans votre appartement avec votre tasse trop chaude pleine d’Ovo sous peine de tout renverser d’un coup) les économistes discutent de plus en plus la possibilité d’offrir à la population mondiale des sacs remplis de billets tout chauds pour mieux les dépenser. Mais nooooon c’est sérieux tout ça?

Je ne peux rien faire d’autre que m’étouffer dans ma marre à café ce matin. D’abord car c’est une idée qu’un clown comme moi (et tant d’autres) a déjà émise il y a plusieurs années sur ce blog (mais bon je le reconnais moi je n’ai pas fait de hautes études appliquées en économie spatiale durant 17 ans et je n’ai aucun titre qui me permette d’être un jour reconnu), et ensuite car je constate que la presse n’a plus rien à écrire non plus! Rendez-vous compte que la majorité des économistes préconise à présent ouvertement d’imprimer de l’argent et de le distribuer non plus aux banques qui de toute façon ne peuvent plus prêter (j’y reviens juste après), mais de le distribuer à la populace. Même Draghi trouve l’idée « intéressante » j’en suis émerveillé, amen. Ainsi pourrons-nous bientôt, avec un peu d’amidon, fabriquer avec tous ces billets qu’on nous distribuera de belles bouées qui nous permettront cette fois-ci de surfer sur notre belle rivière pleine de chocolat et de nous gaver puisque tout sera parfaitement gratuit. Lire la suite →

Dérapage contrôlé

Je me fais silencieux ces temps car en fait, il n’y a rien à dire sur ces marchés schizophréniques. Il n’existe aucune règle et personne ne sait de quoi demain sera fait. On continue d’avancer à tâtons, à l’aveugle, avec des prédictions qui s’appliquent à la journée de trading en cours. Plus on ne peut pas dire. Draghi devrait intervenir aujourd’hui et, comme d’habitude, il ne se passera rien. Peut-être ses dires influenceront les marchés dans un sens ou dans l’autre. Mais de toute façon ce sera un effet à très court terme. Que voulez-vous qu’il dise après tout? La Chine est en train de se rétamer les gencives dans un sac de riz. L’Europe ne sait pas où elle va et continuera à se fourvoyer dans la médiocrité. Quant à l’Amérique, on ne se passionne plus que pour une chose. C’est le jeune prometteur Donald qui sera président ou quoi???

Du côté des marchés il ne se passe absolument rien. On reste scotché beaucoup trop haut la tête en bas. Pour le moment le piton nous tient en lévitation au-dessus du vide et c’est tout. Tant que ça tient, rien ne bougera. Et comme le pétrole est toujours bon marché, le ravitaillement en nourriture est toujours assuré par hélicoptère. Donc on reste suspendu à la corde et on regarde ce petit manège qui ne tourne plus. On change parfois le tenancier pour tenter de relancer la machine mais rien n’y fait. Le manège ne tourne plus.

On dit souvent qu’une phase boursière haussière reste le précurseur d’une reprise économique significative. Or cette fois-ci il n’en est rien. Les économies font du surplace et la croissance n’existe plus que dans les livres, pas dans le réel. Aucune idée où tout cela nous mènera. Nous sommes englués dans un marais. Nous ne coulons pas mais nous n’en sortons pas non plus. Lire la suite →

Les banques centrales sont ko debout

Dehors, ça souffle très fort. Les vents violents qui s’abattent sur la Suisse depuis 24 heures nous rappellent que nous ne sommes rien par rapport aux éléments. Ils sont plus forts que nous. Alors nous pouvons nous protéger c’est juste, mais il faut bien admettre que notre pouvoir reste très limité lorsque les furies se déchaînent. Les éléments? Ils se déchaînent aussi en bourse ces derniers jours. Et rien ne semble pouvoir arrêter cette spirale négative, pas même les banques centrales. En 2013 je l’écrivais déjà. J’avais fait mon pari que la FED ne parviendrait plus jamais à remonter ses taux. Je disais cela pour deux raisons: 1) la croissance américaine est et reste du vent, car financée essentiellement par la dette. 2) l’absence totale d’inflation en regard des efforts de la FED à inonder les marchés de liquidités.

En fin d’année 2015 j’ai pensé avoir eu tort, suite au premier relèvement des taux opéré par Maman. Et aujourd’hui je ne sais plus. Mais je ne suis pas loin de penser que d’autres hausses de taux sont impossibles. En m’y retournant, Yellen a peut-être commis la même erreur que Trichet il y a quelques années. Trichet, ancien chef de la BCE, avait alors monté les taux car l’inflation dépassait le cadre du mandat donné à la BCE. Grave erreur que nous connaissons car l’Europe s’enlisait déjà dans une crise financière sans précédent. Lire la suite →

Ça descend vite… toujours because China

Rendez-vous compte! En 2016, les Chinois communiquent. Saluons cet effort de transparence de leur part et finalement, on se demande en fait à quoi ça sert. Rabat-joie que je suis parfois je sais. Donc les Chinois, ils ont tout d’abord mis plein de pognon dans le casino pour empêcher les actions de se péter davantage la figure. Ensuite, ils ont « légèrement » repositionné le Yuan face aux autres monnaies car leurs exportations souffrent. Je traduis? Alors ça veut dire que la Chine panse ses plaies. Le panier pisse de partout. La croissance n’est pas top et les bourses sont régulées. Elles sont devenues les marionnettes de quelques gulus très dîplomés qui ont le pouvoir de vie ou de mort sur les titres. Mais si la Chine repositionne sa monnaie, cela veut aussi dire petit problème pour nos économies qui souhaitent retrouver de l’inflation. Car si les prix baissent ou stagnent, on retarde ses achats… et au final les prix ne montent pas. Donc pas bon pour Maman et Papa, notre mother et notre padre à tous.

Stanley Fischer est sorti du bois également. Ce mec n’est autre que le numéro 2 de la FED. Et il a dit à tout le monde que la FED s’apprêtait à relever ses taux 3 ou 4 fois cette année. C’est une bonne chose. Car en parlant ainsi à l’avance, Fischer nous passe le message suivant: « Nous n’allons pas relever les taux de manière trop brusque. Nous savons que les emplois continueront d’être créés. Et comme il n’y a pas d’inflation, vous pouvez être rassurés: la FED ne réduira pas la taille de son bilan ». En clair, Fischer nous dit: » Vision claire pour l’avenir. Les marchés vont tenir car nous ne voulons surtout rien risquer qui puisse faire dérailler le char. Foutez-y le paquet! » Lire la suite →