Plus c’est chiant, plus ça monte!

C’est décidé. Ceci est ma dernière chronique avant quelques semaines. A force de répéter les mêmes choses, tout devient chiant. Et pour moi, et pour vous. Les marchés continuent d’être anesthésiés par les planches à billets. Toute nouvelle économique demeure complètement anecdotique. Si les nouvelles économiques sont bonnes, le marché monte. Si ces dernières sont mauvaises, le marché monte également car cela indique que les banques centrales poursuivront leurs efforts.

Les taux à présent. Ne lisez pas ce que la propagande avance. Les taux resteront bas et pour des plombes. Rien à craindre de ce côté-là. De un, il faudrait que l’inflation atteigne de hauts niveaux, ce qui n’est pas le cas. De deux, il faudrait que le plein emploi revienne, ce qui est pour demain – je ne sais juste pas en quelle année – en Europe et aux States. De trois, je ne sais pas si sera possible un jour. Le poids des dettes étatiques deviendrait simplement insupportable pour tout un tas de petits royaumes qui se la pètent depuis 2008.

L’or? En stand-by. C’est plus facile d’acheter des actions. Tout monte. Son tour reviendra, comme toujours. Dès les premiers signes palpables de panique, l’or retrouvera son rôle de valeur refuge, dès que les peuples se rendront compte que la monnaie papier ne vaut rien. Diluée, porteuse de promesses s’apparentant à une chimère. Mais le jour où tout se papier, imprimé en quantité infinie, se mettra à transiter vers l’or, un métal dont la quantité n’est pas infinie, ça risque de donner quelque chose d’assez drôle. Nous le vivrons. Demain. Je ne sais juste pas dans combien d’années…

Les bonds? Oubliez cela. Ils ne rapportent rien et ce pour longtemps encore. Si vous achetez des obligations de pays qui vont bien, le retour sur investissement est nul. Si vous optez pour des emprunts plus risqués, le rendement obtenu ne s’élève pas au tiers de ce que vous devriez obtenir de la part d’Etats en faillite virtuelle. Restent les emprunts de sociétés qualifiés de « junk ». Achetez! Personne ne peut faire faillite pour le moment dans un monde où tout crédit s’obtient de toute façon à taux presque zéro.

Les actions des banques? Ben voilà. Cela fait bientôt trois ans que je l’écris. Ces dernières devraient enfin décoller! Faudrait juste que ces crétins d’Amerloques cessent d’emmerder le monde avec leurs amendes à tout va. Là aussi, ça n’en finit pas. Mais comme les banques ne feront pas faillite, qu’elles peuvent emprunter à taux zéro, que les entreprises se portent à merveille, il n’existe aucune raison valable pour dire que leurs titres devraient restés scotchés sur le parquet. Alors celui qui arrive à me dire pour UBS se broute la tronche systématiquement contre la barre de CHF 18.00 je lui paye l’apéro…

Allez, on se relit dans quelques mois. Ou alors plus tôt et je vous raconte quelque chose de super intéressant. Reste plus que le sujet à trouver. Je sais pas moi, sans rire, les grands projets d’avenir de l’UMP ou alors le lien de cause à effet entre la chaleur estivale et la consommation de crème glacée??

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
sem, mattis id nec tempus ut ipsum pulvinar adipiscing