La hausse est-elle sans fin?

L’histoire se répète à l’infini. On nous prédit un crash qui ne vient pas. On nous prédit une hausse des taux qui ne vient pas. On nous prédit aussi que l’objectif reste de recouvrer un tantinet d’inflation. Tout cela n’est qu’illusion. Le crash, s’il vient un jour, ce n’est toujours pas pour demain. Les crashs annoncés, ça n’existe pas. Les taux? J’écris depuis longtemps que l’on ne peut plus réellement monter les taux. Les dettes font leur travail. Ou plutôt leur ampleur, comme aux States par exemple. L’inflation? Illusion également. La seule chose qui puisse faire avancer ce truc-là, c’est si le pétrole, qui doit toujours aller à 20 dollars selon les prédictions de début d’année, venait à renchérir massivement. Alors peut-être mais j’ai comme un doute. Il n’y a qu’à voir le tournant énergétique que la planète tente de prendre, à commencer par les Allemands et leurs bagnoles. Les Etats qui suffoquent en ont marre de ce truc. Regardez les Chinois. Les enfants de Péking ne savent pas que le ciel peut être bleu parfois.

Mis à part le Bitcoin dont tout le monde parle ces jours (quelqu’un peut-il m’expliquer à quoi ce truc sert et comment cela fonctionne?), il n’y a rien qui puisse faire dérailler ce marché. Rien qui puisse pousser cette inflation. Rien qui donne envie aux banques centrales de précipiter la faillite d’Etats surendettés. Alors peut-être que les banques centrales vont réaugmenter leurs taux. Si elles le font, ce sera comme d’habitude, de 0.000001%, histoire d’être « consistantes » dans leurs propos. C’est toujours agréable de ne pas perdre la face. Pour le reste c’est nada, juste nada. Les actions? C’est trop cher parait-il et c’est juste. Mais en même temps que faut-il faire de son cash? Acheter et rétribuer la Confédération suisse en acceptant de leur payer un intérêt négatif? L’argent va où il peut aller. Et où il peut aller, c’est dans les actions.

Ensuite je parle un peu de croissance. De vraie croissance il n’y pas et il n’y aura plus. On peine à s’en rendre compte mais c’est ainsi. Car on part de très bas, d’un immobilisme qui dure depuis 10 ans au moins. Le chômage est ce qu’il est et il n’existe aucun avenir de ce côté-là. Les chiffres sont truqués et ceux qui sont hors-jeu le restent malheureusement. Pense-t-on vraiment être à même de recréer des emplois dans des usines alors qu’en même temps on fait tout pour y mettre des robots? Et pourtant, j’espère mille fois que les robots remplaceront toujours plus l’être humain. J’y vois un avenir radieux pour l’humanité. Mais c’est un autre sujet qui n’est pas l’objet de ce billet. Je rappelle qu’au début du siècle passé on creusait les tunnels au moyen de pics. Dingue non? Aujourd’hui, on pense qu’ils étaient simplement malades à l’époque… Et dans 100 ans les gens penseront quoi? Que c’était humain de faire travailler des caissières qui se contentent de prendre un à un les articles sur le tapis roulant et d’en tiper le prix? Ces emplois ne sont pas des emplois. Ce sont juste des sources de revenus pour les personnes qui sont contraintes d’assurer leur survie.

Côté monnaies je ne peux rien faire d’autre que me poiler quand je regarde la tronche de la pound. On est à 1.27 contre franc suisse, soit le cours exact de début juillet 2016. Pas mal pour une monnaie qui devait démerder. En bourse c’est toujours la même chose. Vu que les marchés font du surplace-haussier depuis 4 ans, restent les produits structurés qui vous assurent un rendement très acceptable. Ils étaient d’actualité et ils le restent. Pour longtemps encore j’en ai bien peur.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
7253ec3e613c528e0ef548e6bd17fd24_____________________