On fixe le target à 30’000 points pour fin 2018?

Alors là je me marre. Il y a quelque temps, j’ironisais sur le fait que le Dow Jones irait certainement tutoyer le bal des grandes montgolfières en allant chercher les 20’000 points. C’est chose faite depuis janvier. Hier soir? C’est 22’000 qu’il est allé taper! Et maintenant je pousse l’hystérie à parier sur 30’000? Il est parfois bon de se rappeler que le Dow affichait 6’500 points en 2009. Ça fait un sacré bout de chemin parcouru en 8 ans et il n’y a personne à cette époque qui aurait parié un kopeck sur un pareil avènement. Et pourtant c’est là. A 15’000, on se demandait déjà comment il pourrait encore monter. On se disait qu’il manquait d’impulsions au marché, qu’il manquait « quelque chose ». Qu’il manquait d’air, de nouvelles fracassantes pour aller plus haut. Que dit-on aujourd’hui? Exactement la même chose.

Tout est haut. Tout est trop haut. Et comme tout le monde a peur que Yellen décide de monter trop vite ses taux, tout le monde se dit que ça pourrait bien faire capoter tout le bazar et que nous nous trouvons peut-être devant la Grande Correction. Si tout le monde se dit cela, c’est que ça ne se passera pas. La FED va monter ses taux et Draghi fera de même tout gentiment prochainement. L’Euro ne cesse de grimper et pour une fois, c’est la Suisse qui respire un peu. Jordan peut peut-être accorder quelques jours de repos à ses disciples qui pédalent jour et nuit pour imprimer du pognon.

Tesla a publié ses chiffres hier. Le marché a aimé parce que Musk parle « avenir » et que le CA du T2 est bon. Pour le reste, c’est encore et toujours pertes abyssales mais de cela, tout le monde s’en balance. On préfère écouter Musk et croire en son génie, un peu comme Jobs à l’époque. Sauf que Jobs il gagnait de l’argent lui. Tesla s’apprête à lancer son 3ème modèle, moins cher, destiné au tout public. Le grand pari est lancé puisque simultanément, les pétrolières investissent des centaines de millions dans… le diesel! C’est en Norvège que ça se passe. Ils sont en train d’inventer du diesel qui sent la rose et qui ne pollue pas. Je ne sais pas de quel côté va tomber la pièce mais quelque chose me dit qu’on a enterré peut-être beaucoup trop vite le moteur à combustion. En 1970 déjà on donnait le pétrole pour mort, qu’il fallait trouver autre chose, que ça ne pouvait plus durer. Et comme la Norvège vient de découvrir le plus grand gisement de tous les temps, je dis ça je dis rien. Perso je continue de miser sur les majors et quitte à me faire détester de tous les écolos, je vois encore pour longtemps un avenir brillant pour le pétrole.

Autrement ça fait du bien de ne plus avoir rien à lire sur François Hollande. Je suis quitte de m’endormir en lisant le journal. Maintenant ce qui est vraiment cool c’est qu’on a Trump pour se marrer. L’Amérique possède un grand avenir avec lui c’est certain car ils sont complètement paralysés. Toute l’attention des mecs du Congrès et toute leur énergie est destinée à gérer la « bête ». Ainsi ils ne font de mal à personne, trop occupés à juste s’occuper de passer l’aspi la Maison Blanche. Ça fait un problème en moins à régler quand ils ne s’occupent pas trop des autres. Pourvu que Trump reste le plus longtemps possible à son poste et qu’il ne se licencie pas lui-même (ça pourrait arriver). Car à force de virer tous ceux qui l’entourent, il pourrait bien avoir l’idée un jour de se virer lui-même. So Trump forever please! Le seul problème avec lui, c’est qu’à force de vociférer comme un lion en cage et de camoufler toutes ses casseroles, il va commettre l’irréparable. Il va se mettre hors-jeu tout seul. Ses adversaires n’ont qu’une chose à faire avec lui. Juste attendre qu’il s’autodétruise. Et c’est ce qui se passera, comme tous les fous tel que lui.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!