La retraite est proche pour moi… ou pas.

A voir la tronche de la bourse, type tulipe qu’on a oublié d’arroser pendant des semaines, je crois qu’il n’est nul besoin d’en écrire trop sur le sujet. Le monde se cherche. Les économistes et analystes sont comme nous. Ils ne parviennent pas à mesurer les implications des mesures commerciales prises par les différents gouvernements. Ils ne parviennent pas non plus à identifier quelles mesures impacteront quelles entreprises et de quelle manière. En bref, c’est compliqué! Et quand c’est compliqué, les cours baissent car personne ne voit rien. Il n’y a pas d’affolement, mais ça baisse. C’est tout ce qu’il y a à dire pour le moment. Il ne vous reste donc plus qu’à prendre votre mal en patience et sortir vos boules de pétanque pour quelque temps… et ne plus regarder les cours. Nous reprendrons le sujet quand ça se sera un peu calmé.

Remarquez que les vendeurs de pétanque en France doivent se frotter les mains. Otages des cheminots, la France est à l’arrêt. Même Air France est touchée aussi, comme si le rail ne suffisait pas. Tant qu’à faire, autant se coordonner lorsqu’on décide de se moquer de son propre peuple, qu’on décide de torpiller l’économie de sa terre nourricière. Les seuls qui doivent être vraiment heureux, cela doit être les cheminots. D’ailleurs et très sérieusement, sachez que j’ai remis mon cv à jour et que je vais postuler à la SNCF. En m’engageant chez eux, sous le régime de la CCT votée en 1938, j’aurai droit à ma retraite dans pile 4 ans, à l’âge de 52 ans. Mais ce n’est pas tout. Car durant mes 4 années de travail, j’aurai droit à mes 9 semaines de vacances par an. Ça fait réfléchir non? En fait, les cheminots français ont bien raison de se mettre en grève et on peut les comprendre après tant d’années sous ce régime – comment dire – favorable. Qui ne le serait pas?

A présent M. Macron devra faire face à ce gigantesque bordel et aucune idée de quelle manière il s’y prendra. Durant sa campagne électorale il avait promis que… On verra bien s’il tiendra et de quelle manière il ressort de ce bras de fer. Entre nous et si cela devait durer, pas certain que réserver des vacances en France cet été soit très recommandé. Car quand ils s’y mettent vraiment, les Français peuvent vous paralyser tout un pays en 24 heures. Et nous les Suisses comme nous n’avons pas 9 semaines à péter, si on nous en bousille 3 d’un coup ça nous donne très vite mal à la tête. Surtout que moi, moi personnellement tout seul et si je ne suis pas engagé à la SNCF, je devrais encore travailler à peu près 20 ans pour jouir de ma retraite.

Je vous laisse à vos moutons. Il ne se passe rien et on s’emmerde grave, même si l’inflation remonte à 1.4% en zone Euro. On est toujours très loin des 2% souhaités et ce n’est malheureusement pas la France en mode arrêt-de-bus qui va contribuer à une hausse de la consommation privée ces prochaines semaines. Mais dans quel monde bizarre on vit…

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
ipsum elit. Nullam lectus consequat. sed nunc mi, ut Lorem