M’enfin il va la boucler le blondinet ou bien???

Hier on s’est à peine remis de notre indigestion de mauvaises nouvelles et voilà que M. Trump en remet une couche. Avec la Chine, qui riposte, c’est comme lorsque vous vous engueulez avec votre chère et tendre. Il n’y aucun vainqueur à la fin, si ce n’est des larmes une fois la pression retombée. Mais pour le moment, on n’en pas du tout là. C’est l’escalade généralisée. Trump a menacé la Chine de rétorsions pour 50 milliards. La Chine a déployé deux jours plus tard une liste de produits qu’elle allait taxer pour 50 milliards. Et cette nuit, Trump vient d’en remettre une couche en annonçant de nouvelles mesures de rétorsion pour 100 milliards. Quand on est con, en général on le reste. Quand on ne sait pas communiquer, en général on n’y arrive pas non plus, même si on suit des cours appliqués en communication non violente. Certaines personnes n’y arrivent juste pas, même si elles se donnent de la peine. Elles vivent par le rapport de force.

Je ne sais pas comment vont réagir les marchés à tout cela. Hier nous étions en mode rebond massif et là ça fait paf dans le ciboulot! Je me réjouis de voir la tronche des marchés aujourd’hui. Peut-être en arrivera-t-on à une certaine lassitude, comme pour les attentats. Les attentats, lorsqu’ils se produisaient, ça pesait sur les marchés. Maintenant quand il y a un carnage? On répare le métro le jour même et on va bosser le lendemain comme si de rien n’était. Peut-être arrivera-t-on à cela en bourse, à une certaine lassitude. Peut-être bien que les marchés finiront pas s’y accoutumer, à prendre ce qui est, à se concentrer sur les chiffres et non pas sur les déclarations tapageuses du Maître en communication violente.

Quant à moi je pense que je vais aller skier à Montana. Tout est à une tune aujourd’hui là-bas et même le parking est gratuit. C’est le prix de la connerie des Valaisans pour avoir bouclé un tire-fesse de manière brutale. Encore un mec qui pourrait s’inscrire à un cours de CNV en mode intensif. Ça lui ferait du bien. Aucun conflit ne se règle par la force. Jamais. Nous devrions avoir appris cela depuis longtemps mais on n’y arrive pas. Alors que beaucoup d’entre nous sont complètement camés aux réseaux sociaux et qu’ils y passent des heures chaque jour, peut-être une idée pour Zuckerberg, Google, Apple et j’en passe. Ce serait bien que ces réseaux servent à quelque chose d’utile, et plus seulement à tromper l’ennui quotidien. Apprendre aux gens à se parler entre eux, plutôt que de mettre en ligne la photo d’une tarte aux pommes.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
mattis at dolor. Praesent accumsan risus felis libero. Curabitur elementum consectetur Aenean