La pire chose pour un homme est d’avoir l’impression de perdre son temps

Telle est une phrase que j’ai lue quelque part dans un bouquin écrit par un prêtre jésuite. Perdre son temps, je le crois, est un calvaire pour celui qui le subit. Et là, très franchement, c’est exactement ce que tout investisseur vit depuis bien longtemps. Bien sûr, les bourses poursuivent leur ascension, à la vitesse d’un vieillard en chaise roulante qui essaie de grimper Les Pontins. C’est très bien pour celles et ceux qui sont encore quelque peu investis. Pour d’autres qui comme moi ont renoncé à jouer ce marché à la hausse, restent les produits structurés et le cash. Rendement garanti de 5-7% par an sur ces structurés et en francs suisses depuis plusieurs années. C’est simple: les barrières ne sont jamais atteintes. Et restent malheureusement les autres, ceux qui ne font rien, ceux qui sont uniquement cash. Et pour le moment, cette désagréable impression de perdre son temps. D’attendre stupidement je ne sais quoi, que ces marchés se décident enfin à passer en mode « action ».

L’avenir reste absolument identique. On continue de se féliciter du « succès » des arrangements obtenus par nos chères banques suisses aux USA. Credit Suisse vient de passer à la casserole. C’est très bien. Et d’ailleurs, je me demande si je ne vais pas tenter d’obtenir le budget 2015 pour voir si un poste « Paiement d’amendes pour saloperies » n’existe pas dans leur compte de pertes et profits. Car finalement, ben oui quoi, ça en devient presqu’une dépense banale. Juste 2.5 milliards…

Et pendant ce temps les braves conseillers à la clientèle de la banque, ceux qui bossent sur le terrain, ceux qui ramènent des clients, ceux qui font des affaires, ceux qui traitent le réel, eh ben eux on leur dit: « Attention, l’an prochain, si tu manges au restaurant tu ne pourras plus que faire valoir CHF 22.00 au lieu de CHF 24.00 ». Economiser là où ça fait mal, ça ils savent le faire. Et emmerder ceux qui ne travaillent pas assez vite aussi. Mais lorsque ce sont les Intouchables qui font des conneries, eh ben c’est juste normal. Qui travaille fait forcément des erreurs un jour ou l’autre n’est-ce pas?

En attendant ça monte et tout va bien, même si c’est parfaitement emmerdant. On perd notre temps et tout le monde le sait. On attend juste… en fait quoi je n’en sais rien. On attend quoi…


Commentaires

0 réponse à “La pire chose pour un homme est d’avoir l’impression de perdre son temps”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *