Taux zéro… et poudre aux yeux

C’est dingue quand même. Mon esprit réfractaire m’indique que l’on nous raconte toujours et encore des salades. On lance un QE européen? Très bien. Et ensuite? Les banques ne prêteraient pas assez. Mais nooooon vraiment? Forcément si on ne leur demande rien. Ou alors si elles jugent que la demande de crédit qu’on leur soumet ne peut être accordée, peut-on vraiment leur reprocher d’être critiques lorsqu’elles l’analysent? Nous avons la mémoire courte. Rappelez-vous en 2009, la Terre entière fustigeait la folie des banques. Comment avaient-elles pu faire n’importe quoi en acceptant de prêter de l’argent trop cher à des Américains trop pauvres qui ne pourraient jamais rembourser? Décidément, et croyez bien que je ne suis pas un grand défenseur des banques, mais là c’est trop. Elles prêtaient trop hier et on leur tapait sur le crâne. Elles ne prêtent pas assez aujourd’hui et on leur dit de faire à nouveau n’importe quoi (et derrière cela le seul but non avouable officiellement: déverser à tout prix les tonnes de cash dans l’économie…). De toute façon, les banques, elles n’ont pas besoin de prendre des risques supplémentaires. Leurs placards sont déjà remplis d’obligations d’Etats en faillite qu’elles ont été obligées de souscrire…

Tout ce qui a été mis en place depuis 2009 pour soi-disant relever l’économie n’a servi à rien. Les faits? La croissance, elle n’existe pas. L’inflation, elle n’existe pas. Le chômage, il ne descend pas et pire, il augmente si on arrêtait de truquer les statistiques. Et maintenant on nous sert que la FED remonterait peut-être éventuellement une fois ses taux. Ah oui? Pour contrecarrer l’inflation qui n’existe pas? Pour renchérir le coût du crédit alors que toute hausse plomberait la consommation de facto?

La seule chose que vous devez retenir, c’est que les mesures exceptionnelles n’ont visé qu’un seul but. Oui je dis bien un seul et pas plusieurs buts très nobles comme la réduction du chômage, la relance de la consommation et j’en passe. Le seul but? Empêcher que le Système ne s’effondre. Et ça continue en fait. Nous sommes dans une spirale inarrêtable. Remonter les taux un jour? Vous n’y pensez pas. Les Etats seraient alors pris à la gorge au moindre renchérissement du crédit. Pouvez-vous m’expliquer comment un pays qui doit déjà chaque jour augmenter sa dette pour financer ses frais de fonctionnement pourrait faire face à un renchérissement du service de sa dette? Ce n’est pas possible car c’est allé trop loin. Nous nageons en plein délire et personne ne veut le dire. On tente de nous rassurer, c’est tout.

Quand est-ce que quelqu’un aura le courage à la BCE, ou à la FED, ou à la BNS, de nous dire qu’ils organisent une grande distribution d’argent gratuit sur chaque place de village? Ce moyen quelque peu barbare reste le seul moyen valable de déverser l’argent printé dans l’économie. Finalement ce serait bien cela non? Car à force de renoncer à faire faillite, je ne vois vraiment pas par quel tour de magie nous nous en sortirons

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
commodo Praesent tristique ut ipsum vulputate, risus fringilla Phasellus libero leo felis