Le rebond sera J-O-U-I-S-S-I-F !

Rassurez-vous je ne vais pas m’y mettre aussi. 3’700 vous savez ce que c’est ? C’est le nombre de personnes qui meurent chaque jour de l’alcoolisme. Mais on n’en parle pas. L’alcool on sait tous que c’est la seule drogue parfaitement légale et qui profite aux États. Contrairement à la maladie de l’alcoolisme, qui n’en a jamais été une d’ailleurs, le Coronatruc se transmet. Et personne ne sait vraiment comment puisque des personnes qui soi-disant n’ont jamais été en contact avec le virus l’attrapent quand même. Bref et pour parler un peu des marchés, c’est la panique totale. Comme dans les supermarchés d’ailleurs puisque nous sommes tous en train de faire des provisions, comme entre les deux grandes guerres. Quitte à tous mourir, autant que ce soit chez soi. Je me réjouis d’ailleurs énormément que la pandémie actuelle se répande vraiment. J’espère ainsi pouvoir rester chez moi pendant plusieurs mois en quarantaine. Au vu de la chiasse ambiante rien n’est impossible et ça tomberait bien. J’ai un tas de trucs que j’aimerais réaliser chez moi que je repousse toujours pour quand je serai en retraite.

Reste que les marchés décrochent complètement, à l’aveugle, n’importe comment. Les entreprises sont à l’arrêt complet. Il manque des composants. Les horlogers ne voyagent plus. Les composants de Smartphone n’arrivent plus. C’est le bordel complet. Encore quelques jours comme ça et ce sera la capitulation… et une immense occasion de racheter le marché à très bon prix. Car les fondamentaux sont toujours au vert. Les fondamentaux ? Alors non ce ne sont plus les perspectives économiques ou le taux de croissance qui font foi. Mais les taux et la planche à billets. Et les taux sont à zéro. Donc crédits à gogo pour soutenir n’importe quoi. Certaines banques centrales vont d’ailleurs prendre des mesures inédites. Si vous êtes en Chine et que vous vendez un titre en bourse, on vous dézingue. D’ailleurs, je pense même qu’ils vont bientôt nous sortir une loi qui dit qu’on peut acheter des titres, voire même qu’on doit, mais qu’il est interdit de les revendre. Là ça serait assez cool de vivre ça.

La panique liée au virus qui nous terrassera tous fait plonger les marchés jour après jour, sans aucun discernement. Et plus les jours passent, plus il y a des stars qui nous disent déjà comme la croissance va fondre d’un coup. Beaucoup trop chou toutes ces prévisions. Mais on est complet à côté, comme Roubini que l’on entend à nouveau. Il espère toujours avoir raison un jour. Même le hockey se joue désormais dans des patinoires vides et les JO au Japon appartiennent déjà à l’Histoire, même si pour l’instant ils nous disent que rien n’indique qu’ils seront annulés. Ça c’est ce qu’on dit quand on n’en a aucune idée et soi-disant pour rassurer. Rassurer qui ? De toute façon on s’en fout puisque promis on n’aura plus aucun endroit sur la planète où nous réfugier. Même pas sur la banquise puisqu’elle fond et qu’il y a des ours blancs affamés.

Quant à l’or il se traite princièrement, et le pétrole comme un asset de seconde zone. Mais cette fois, ce n’est pas à cause des voitures électriques. Plus personne n’aura besoin d’huile de chauffage, puisque tout le monde sera mort. Et l’or acheté ne servira à plus personne non plus. Les chauves-souris n’en ont rien à battre. Elles préfèrent être transformées en soupe.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
vel, dapibus ante. diam nec vulputate, consectetur