Tous les articles taggués Janet Yellen

Les banques centrales sont ko debout

Dehors, ça souffle très fort. Les vents violents qui s’abattent sur la Suisse depuis 24 heures nous rappellent que nous ne sommes rien par rapport aux éléments. Ils sont plus forts que nous. Alors nous pouvons nous protéger c’est juste, mais il faut bien admettre que notre pouvoir reste très limité lorsque les furies se déchaînent. Les éléments? Ils se déchaînent aussi en bourse ces derniers jours. Et rien ne semble pouvoir arrêter cette spirale négative, pas même les banques centrales. En 2013 je l’écrivais déjà. J’avais fait mon pari que la FED ne parviendrait plus jamais à remonter ses taux. Je disais cela pour deux raisons: 1) la croissance américaine est et reste du vent, car financée essentiellement par la dette. 2) l’absence totale d’inflation en regard des efforts de la FED à inonder les marchés de liquidités.

En fin d’année 2015 j’ai pensé avoir eu tort, suite au premier relèvement des taux opéré par Maman. Et aujourd’hui je ne sais plus. Mais je ne suis pas loin de penser que d’autres hausses de taux sont impossibles. En m’y retournant, Yellen a peut-être commis la même erreur que Trichet il y a quelques années. Trichet, ancien chef de la BCE, avait alors monté les taux car l’inflation dépassait le cadre du mandat donné à la BCE. Grave erreur que nous connaissons car l’Europe s’enlisait déjà dans une crise financière sans précédent. Lire la suite →

Ça descend vite… toujours because China

Rendez-vous compte! En 2016, les Chinois communiquent. Saluons cet effort de transparence de leur part et finalement, on se demande en fait à quoi ça sert. Rabat-joie que je suis parfois je sais. Donc les Chinois, ils ont tout d’abord mis plein de pognon dans le casino pour empêcher les actions de se péter davantage la figure. Ensuite, ils ont « légèrement » repositionné le Yuan face aux autres monnaies car leurs exportations souffrent. Je traduis? Alors ça veut dire que la Chine panse ses plaies. Le panier pisse de partout. La croissance n’est pas top et les bourses sont régulées. Elles sont devenues les marionnettes de quelques gulus très dîplomés qui ont le pouvoir de vie ou de mort sur les titres. Mais si la Chine repositionne sa monnaie, cela veut aussi dire petit problème pour nos économies qui souhaitent retrouver de l’inflation. Car si les prix baissent ou stagnent, on retarde ses achats… et au final les prix ne montent pas. Donc pas bon pour Maman et Papa, notre mother et notre padre à tous.

Stanley Fischer est sorti du bois également. Ce mec n’est autre que le numéro 2 de la FED. Et il a dit à tout le monde que la FED s’apprêtait à relever ses taux 3 ou 4 fois cette année. C’est une bonne chose. Car en parlant ainsi à l’avance, Fischer nous passe le message suivant: « Nous n’allons pas relever les taux de manière trop brusque. Nous savons que les emplois continueront d’être créés. Et comme il n’y a pas d’inflation, vous pouvez être rassurés: la FED ne réduira pas la taille de son bilan ». En clair, Fischer nous dit: » Vision claire pour l’avenir. Les marchés vont tenir car nous ne voulons surtout rien risquer qui puisse faire dérailler le char. Foutez-y le paquet! » Lire la suite →

Youpiiii c’est Noël avant l’heure grâce à Maman…

Janet a parlé, et bien. Je l’ai écoutée sur CNN. Elle a dit tout ce que tout le monde a voulu entendre. Elle monte les taux de suite de 0.25% et ensuite pas à pas en 2016. Ou pas. Cela dépendra de comment la situation évolue. Janet veut absolument éviter de risquer de déséquilibrer le monde fragile dans lequel on vit. Pensées émues pour les émergents… et pour son compère Mario qui va devoir gérer les décisions de la FED.

Alors ça change quoi pour nous? En fait rien. C’était attendu. Et les taux sont tellement bas que la planète devrait absorber cette infusion de demi-Dafalgan assez facilement. Les bourses? Elles sont rassurées. L’Amérique c’est trop dingue car tout va super bien, même si les gens ne gagnent rien et qu’ils doivent cumuler les jobs et qu’un très grand nombre de homeless sont sortis des listes. Mais de cela, les bourses s’en fichent complètement. Ce qu’elles saluent ce matin, c’est la direction claire que Maman nous a donnée. C’est tout ce qui compte.

En revanche et vous le savez depuis le temps que je l’écris, pas un mot sur la dette. La dette n’est simplement pas un sujet de discussion. On l’ignore complètement. Comme belle-maman en fait lorsqu’elle vous serine sur la méthode de pliage appliqué de la serviette de Noël… La dette? Elle n’existe simplement pas. Ou pas encore si vous préférez. Car tant que les taux ne remontent pas trop, on continuera de se concentrer sur ce qui va bien. Lire la suite →

L’attente insoutenable de la FED

Le week-end n’y a rien changé malgré le beau temps. Les cours continuent de glisser tous azimuts après s’être brièvement repris ce matin, alors qu’il n’y a pas de glace sur les routes. Une Novartis a déjà perdu 20%. Une Swatch bientôt 50% depuis son plus haut. Pour le vendeur de toquantes, on retrouve le cours de décembre 2011… C’est M. Hayek qui doit être content. Ensuite le pétrole teste le plancher (aussi mou qu’une plaque de chocolat qu’on oublie sur une plaque électrique), avec une offre surabondante que personne ne comprend. Plus il y a de stocks, plus les prix s’effondrent, et plus les producteurs produisent. Même les chameaux n’y comprendraient rien s’ils étaient en mesure de parler notre langue.

Cette semaine s’annonce d’ores et déjà comme historique. Ou pas. Car mercredi, c’est Janet qui devrait annoncer à la planète entière qu’elle va enfin faire ce qu’elle dit depuis des lustres mais qu’elle ne fait jamais. C’est-à-dire monter les taux. Alors c’est un peu comme quand vous attendez trop longtemps sur quelque chose. Le fait est que plus personne ne se réjouit. Tout le monde s’en tape à vrai dire. Car dois-je le rappeler, les taux sont au niveau de la cave. Donc les remonter un tout petit peu, au niveau de la première marche d’escalier du 3ème sous-sol, ben ça ne va pas changer grand-chose à la donne. Les crédits resteront quasiment gratuits pour tous et les émergents seront à peine contents, eux qui se font démonter jour après jour sur tous les fronts. Lire la suite →

Ça dégomme sec chez les voltigeurs!

Eh ben, il faut avoir le cœur solide ces jours avec toute cette poussée de fièvre. Les marchés ne vont que dans un sens et il semble bien qu’on vive une joyeuse correction. La raison? Tout d’abord c’est le noble sieur Draghi qui n’a pas annoncé des trucs extraordinaires la dernière fois qu’il a rameuté les télés du monde entier. Quel vilain! Ensuite, il y a les Chinois qui doivent allumer la lumière jour et nuit à Pékin en raison du smog. Ensuite il y a encore les Chinois qui font du surplace au niveau économique. Il paraîtrait d’ailleurs que la croissance chinoise pourrait être redynamisée par les fabricants de ventilateurs. Mais quand est-ce qu’ils se mettront véritablement à en fabriquer des géants? Ils pourraient les installer sur les toits de chaque immeuble de Shanghai et de Pékin afin de « pousser » la pollution un peu plus loin. Moi je trouve l’idée séduisante… Comme ça ils pourraient encore plus polluer et acheter davantage de voitures très puissantes pour profiter de circuler en première dans les bouchons de la capitale. Et moi je vous le dis. Mais le fabricant de bagnoles qui réussit à développer des phares qui percent le smog fera fortune.

Ensuite il y a Mme Yellen qui devrait annoncer hausse des taux américains la semaine prochaine. Et ça, ça fait peur à tout le monde. Ces derniers temps, j’ai entendu lors de conférences nombre de stratèges qui annoncent tous en cœur une toute belle année 2016. La croissance prendra de l’ampleur aux States et tout le monde achètera le dernier Dodge Ram V8 en raison du prix du pétrole qui se trouve de plus en plus à la cave. La croissance en Europe reviendra pour de bon si j’ai tout bien écouté, même en France d’ailleurs. Bonne chose en soit. Mais alors pourquoi la bourse continue-t-elle de jouer au yoyo? Pourquoi est-ce que les valeurs du luxe continuent de se rétamer la figure dans les tas de neige? Lire la suite →

 
non commodo Praesent libero in ut sit