Tous les articles taggués FED

Les banques centrales sont ko debout

Dehors, ça souffle très fort. Les vents violents qui s’abattent sur la Suisse depuis 24 heures nous rappellent que nous ne sommes rien par rapport aux éléments. Ils sont plus forts que nous. Alors nous pouvons nous protéger c’est juste, mais il faut bien admettre que notre pouvoir reste très limité lorsque les furies se déchaînent. Les éléments? Ils se déchaînent aussi en bourse ces derniers jours. Et rien ne semble pouvoir arrêter cette spirale négative, pas même les banques centrales. En 2013 je l’écrivais déjà. J’avais fait mon pari que la FED ne parviendrait plus jamais à remonter ses taux. Je disais cela pour deux raisons: 1) la croissance américaine est et reste du vent, car financée essentiellement par la dette. 2) l’absence totale d’inflation en regard des efforts de la FED à inonder les marchés de liquidités.

En fin d’année 2015 j’ai pensé avoir eu tort, suite au premier relèvement des taux opéré par Maman. Et aujourd’hui je ne sais plus. Mais je ne suis pas loin de penser que d’autres hausses de taux sont impossibles. En m’y retournant, Yellen a peut-être commis la même erreur que Trichet il y a quelques années. Trichet, ancien chef de la BCE, avait alors monté les taux car l’inflation dépassait le cadre du mandat donné à la BCE. Grave erreur que nous connaissons car l’Europe s’enlisait déjà dans une crise financière sans précédent. Lire la suite →

On flingue les banquiers?

Il existe une bonne vieille recette valable depuis la nuit des temps. Car si vous écoutez votre banquier, il vous dira qu’il faut ABSOLUMENT diversifier votre portefeuille afin de répartir les risques. Alors je fais simple. Si vous achetez des obligations, vous payez votre rendement. Si vous achetez des actions, les cours sont si élevés par rapport aux prévisions de rendement qu’ils vous garantissent de ne rien gagner pendant 10 ans. Vous aimez les commodities? Alors vous attendrez encore très longtemps avant de récupérer vos pertes.

La bourse ne va pas bien. Et il n’est aucun nuage clair à l’horizon. Nous ne savons pas où nous allons et dans ces périodes complètement incertaines, il ne reste qu’une solution. Gardez votre cash et soyez patients! A moins que vos nerfs vous permettent de risquer vos économies dans une partie funeste de « marche ou crève »… Donc n’écoutez pas vos banquiers. Surtout pas. Car si vous les écoutez et que vous effectuez des placements diversifiés, c’est à eux que vous rendez service. Ils adorent encaisser du courtage sur tout et rien.

Et ensuite il y a ceux qui se moquent de ceux qui achètent de l’or physique. Alors en pareille période je ne peux que recommander d’en posséder. Car un jour, avec l’augmentation incontrôlée de la dette et la création in extenso de monnaie, tout le système financier ne vaudra plus rien. Alors bien sûr personne n’ira un jour payer son lait et son litre d’essence au moyen de lingots. Car pour le commerçant, cela voudrait dire qu’il devrait commencer par remplacer son terminal de cartes de crédits par un fer destiné à pouvoir fondre la quantité d’or qu’il convient et par une balance. Non nous n’en arriverons pas là. Mais viendra le jour où la monnaie, qui se dilue toujours davantage, ne vaudra peut-être plus rien. Et là vous serez peut-être content de posséder votre kilo d’or car il vaudra peut-être très cher…ou alors juste pour obtenir de la monnaie tout simplement. Lire la suite →

Ça descend vite… toujours because China

Rendez-vous compte! En 2016, les Chinois communiquent. Saluons cet effort de transparence de leur part et finalement, on se demande en fait à quoi ça sert. Rabat-joie que je suis parfois je sais. Donc les Chinois, ils ont tout d’abord mis plein de pognon dans le casino pour empêcher les actions de se péter davantage la figure. Ensuite, ils ont « légèrement » repositionné le Yuan face aux autres monnaies car leurs exportations souffrent. Je traduis? Alors ça veut dire que la Chine panse ses plaies. Le panier pisse de partout. La croissance n’est pas top et les bourses sont régulées. Elles sont devenues les marionnettes de quelques gulus très dîplomés qui ont le pouvoir de vie ou de mort sur les titres. Mais si la Chine repositionne sa monnaie, cela veut aussi dire petit problème pour nos économies qui souhaitent retrouver de l’inflation. Car si les prix baissent ou stagnent, on retarde ses achats… et au final les prix ne montent pas. Donc pas bon pour Maman et Papa, notre mother et notre padre à tous.

Stanley Fischer est sorti du bois également. Ce mec n’est autre que le numéro 2 de la FED. Et il a dit à tout le monde que la FED s’apprêtait à relever ses taux 3 ou 4 fois cette année. C’est une bonne chose. Car en parlant ainsi à l’avance, Fischer nous passe le message suivant: « Nous n’allons pas relever les taux de manière trop brusque. Nous savons que les emplois continueront d’être créés. Et comme il n’y a pas d’inflation, vous pouvez être rassurés: la FED ne réduira pas la taille de son bilan ». En clair, Fischer nous dit: » Vision claire pour l’avenir. Les marchés vont tenir car nous ne voulons surtout rien risquer qui puisse faire dérailler le char. Foutez-y le paquet! » Lire la suite →

Youpiiiii ça s’coue déjà!

2015 appartient à l’Histoire et c’est une bonne chose. On ne retiendra rien du tout de cette année car elle aura été aussi intéressante qu’une course de crapauds-buffles chère aux australiens. En revanche, 2016, eh bien ça part sur les chapeaux de roue et je ne peux m’empêcher de glousser. Car dans mes derniers billets, j’écrivais justement que 2016 ne serait pas avare en coups de grisou. Alors le moins que je puisse écrire, c’est que je n’aurais pas dû attendre longtemps avant de voir mes prévisions récompensées. Nous sommes le 5 janvier et c’est déjà le bordel.

En cause une bonne pétée made in China. Les bourses ont juste dévissé comme pas permis. Et comme c’est assez simple là-bas avec les lois, car quand ça ne va pas et qu’on juge que les marchés se sont assez rétamés, alors on décide simplement de tirer la prise des ordinateurs et on arrête la casse. Le seul truc, c’est qu’on ne sait rien de plus. En Chine, inutile de rappeler que les informations qui nous sont transmises sont aussi fiables que le comptage approximatif des escargots qui traverseront votre potager entre le 19 et le 27 juin 2016…

Donc l’Europe s’est rétamée. N.Y aussi dans la foulée. Et devant nous quelques belles journées, ou quelques semaines, ou quelques mois, où il faudra bien s’accrocher. La volatilité sera très importante et cela se vérifie déjà avec un pic de trouillomètre qui volera de record en record tout au long de l’année. 2016 me donnera l’occasion d’écrire plus souvent. C’est le souhait qui m’anime en ce début d’année. Et j’espère vivement que je pourrai commenter ENFIN quelque chose. Comme par exemple le rendement des obligations de la Confédération qui se met gentiment à sortir des catacombes. Et là pour être vrai je n’y comprends rien. Ce mouvement naissant me surprend car je n’y vois aucune corrélation avec la situation du moment. 2016 risque bien d’être l’année des surprises. Et l’avantage des surprises, c’est qu’elles restent complètement imprévisibles.

Une excellente année à vous toutes et tous, que nous vivrons en conscience. Et merci de continuer à nous lire fidèlement depuis plus de 4 ans.

 

Youpiiii c’est Noël avant l’heure grâce à Maman…

Janet a parlé, et bien. Je l’ai écoutée sur CNN. Elle a dit tout ce que tout le monde a voulu entendre. Elle monte les taux de suite de 0.25% et ensuite pas à pas en 2016. Ou pas. Cela dépendra de comment la situation évolue. Janet veut absolument éviter de risquer de déséquilibrer le monde fragile dans lequel on vit. Pensées émues pour les émergents… et pour son compère Mario qui va devoir gérer les décisions de la FED.

Alors ça change quoi pour nous? En fait rien. C’était attendu. Et les taux sont tellement bas que la planète devrait absorber cette infusion de demi-Dafalgan assez facilement. Les bourses? Elles sont rassurées. L’Amérique c’est trop dingue car tout va super bien, même si les gens ne gagnent rien et qu’ils doivent cumuler les jobs et qu’un très grand nombre de homeless sont sortis des listes. Mais de cela, les bourses s’en fichent complètement. Ce qu’elles saluent ce matin, c’est la direction claire que Maman nous a donnée. C’est tout ce qui compte.

En revanche et vous le savez depuis le temps que je l’écris, pas un mot sur la dette. La dette n’est simplement pas un sujet de discussion. On l’ignore complètement. Comme belle-maman en fait lorsqu’elle vous serine sur la méthode de pliage appliqué de la serviette de Noël… La dette? Elle n’existe simplement pas. Ou pas encore si vous préférez. Car tant que les taux ne remontent pas trop, on continuera de se concentrer sur ce qui va bien. Lire la suite →

 
ultricies commodo venenatis libero vel, sit elementum