Tous les articles taggués FED

L’attente insoutenable de la FED

Le week-end n’y a rien changé malgré le beau temps. Les cours continuent de glisser tous azimuts après s’être brièvement repris ce matin, alors qu’il n’y a pas de glace sur les routes. Une Novartis a déjà perdu 20%. Une Swatch bientôt 50% depuis son plus haut. Pour le vendeur de toquantes, on retrouve le cours de décembre 2011… C’est M. Hayek qui doit être content. Ensuite le pétrole teste le plancher (aussi mou qu’une plaque de chocolat qu’on oublie sur une plaque électrique), avec une offre surabondante que personne ne comprend. Plus il y a de stocks, plus les prix s’effondrent, et plus les producteurs produisent. Même les chameaux n’y comprendraient rien s’ils étaient en mesure de parler notre langue.

Cette semaine s’annonce d’ores et déjà comme historique. Ou pas. Car mercredi, c’est Janet qui devrait annoncer à la planète entière qu’elle va enfin faire ce qu’elle dit depuis des lustres mais qu’elle ne fait jamais. C’est-à-dire monter les taux. Alors c’est un peu comme quand vous attendez trop longtemps sur quelque chose. Le fait est que plus personne ne se réjouit. Tout le monde s’en tape à vrai dire. Car dois-je le rappeler, les taux sont au niveau de la cave. Donc les remonter un tout petit peu, au niveau de la première marche d’escalier du 3ème sous-sol, ben ça ne va pas changer grand-chose à la donne. Les crédits resteront quasiment gratuits pour tous et les émergents seront à peine contents, eux qui se font démonter jour après jour sur tous les fronts. Lire la suite →

Quand l’attente est trop longue

Monseigneur Draghi a parlé. Il a agi. Mais il a agi d’une manière qui n’a pas plus aux marchés. En bref, tout le monde attendait son message. Un message qui aurait dû prendre la forme non seulement d’une extension du programme existant, mais surtout d’une augmentation de ce dernier. Or il n’en a rien été. Draghi continue juste d’imprimer ses billets un peu plus longtemps que prévu, jusqu’en 2017 qu’il dit. Alors cette prévision, elle est à peu près aussi précise et certaine que de prédire le temps qu’il fera le 28 décembre à 6h07 du matin à La Brévine. Aucune idée. Et c »est bien cela qui a déplu au marché. Car fixer des échéances aussi lointaines, sans réflexion sérieuse derrière, c’est juste se moquer du peuple.

La réalité est pourtant tout autre. La croissance est de retour aux Etats-Unis et l’Europe semble se réveiller. Ça vient… Enfin! Quant au retour de l’inflation, il est à programmer bientôt, aidé qu’il sera par les matières premières avec le pétrole en tête. Reste pour cela que ce dernier devrait arrêter de se casser la figure. Et de par les temps qui courent, je ne suis pas certain du tout que cela se passera demain. Tout le monde semble s’insurger contre la surproduction de l’or noir, de l’abondance des stocks. Mais c’est fait exprès. Tout le monde a compris que c’est grâce aux prix bas de l’énergie que la croissance apparaîtra à nouveau. Lire la suite →

Et si on chantait Stephan Eicher

Engelberg est resté pittoresque. Petit village touristique situé au cœur des Alpes de Suisse centrale, il n’a quasiment pas évolué au fil du temps, comme si tout s’était arrêté. Engelberg me rappelle tout d’abord des souvenirs d’enfance mais aussi un album de musique sorti en 1991 du nom du même village. Stephan Eicher s’y était retiré dans l’ancien casino, certainement inspiré par la magie et la force brute dégagée par le Titlis. Un des titres phares de cet album très abouti était « Déjeuner en paix », avec comme paroles quelque chose qui m’avait marqué à l’époque. En effet, la chanson débute ainsi: « J’abandonne sur une chaise le journal du matin. Les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent… »

Ce titre a été composé il y a presque 25 ans. Lui non plus n’a pas pris une ride. Rien n’a changé. Tout est comme avant. Nous nous plongeons jour après jour dans les atrocités de notre monde alors que tant de beauté existe. Au niveau économique, nous venons de vivre plusieurs années de totale rémission. Suite à l’éclatement de la bulle immobilière aux Etats-Unis, le système a refusé d’éclater. Les Gouvernements ont sauvé les banques et pris les pertes. Le système demeure surendetté et le phénomène continue de s’amplifier. Grâce à l’argent mis gratuitement par les banques centrales, le monde a poursuivi sa marche en avant. Les taux zéro des dettes n’ont en rien freiné la reprise des affaires et les dettes échues ont simplement été converties en nouveaux emprunts à taux zéro. C’est ainsi que nous avons passé ces 8 dernières années. A ne rien rembourser et à emprunter gratuitement, faisant comme si de rien n’était. Lire la suite →

2016 : Qui fait le grand écart avec moi?

Alors moi je ne sais pas trop comment vous étiez lorsque vous aviez la gym à l’école. Mais moi j’ai toujours été aussi souple qu’un pot d’échappement pourri de chez VW. Et le fait de me rappeler cela me fait craindre les pires tourments pour 2016. Car en 2016, je crois bien que nous devrons tous être à même de faire preuve d’une souplesse d’esprit qui s’apparente à Mission Impossible.

Nous allons plonger en 2016, tête la première, avec une FED résolue à monter à ses taux, avec une BCE qui s’apprête à pédaler sec sur la planche à billets même durant les fêtes et une BNS qui va devoir faire exploser son bilan et ses taux. On n’est pas sorti de l’auberge. Aucune idée où l’on va ainsi et quelles seront les répercussions. Mais je ne vois pas comment nous ne vivrions pas d’immenses distorsions entre les marchés, avec des mouvements de capitaux qui feraient frémir même Dieu s’il existait vraiment.

Je constate au final que tout cela risque de nous plonger dans un certain chaos. Avec en plus les mouvements migratoires qui sont en route et qui sont un phénomène dont on ne peut stopper le processus, ben ça va frictionner sec en 2016! Je n’apprécie en outre que moyennement l’explosion de violence dont nous sommes tous témoins. Les terroristes sont partout et il n’existe simplement aucun moyen pour que de telles attaques ne se répètent pas. Rien n’empêchera jamais personne de se faire exploser n’importe où, n’importe quand. Mais ce qui m’inquiète encore plus, c’est la réponse donnée par les Gouvernements. A la violence, on répond par de la violence. Et ainsi, on ne désarme personne. Absolument personne. On maintient volontairement le conflit vivant en l’amplifiant. Lire la suite →

Les clowns sont de sortie

Alors autant vous le dire tout de suite j’ai passé un excellent week-end. Le carrousel hilarant de la FED, c’est encore mieux que l’émission « 26 minutes » à la télé. J’avais fait le pari que la FED ne parviendrait plus jamais à remonter ses taux. Alors je me suis trompé. Car si si si, ils vont le faire en décembre!!! A présent c’est presque une certitude. J’en suis ravi. Tout va tellement bien là-bas qu’ils ne peuvent plus faire autrement. Toutes les routes sont neuves. Tout le monde travaille et il semble que tout soit tellement si formidable que seuls les véhicules dépassant US 100’000.00 intéressent la population. D’ailleurs, il semble même qu’une fontaine spéciale sera construite dans Central Park. De cette dernière coulera de l’or, gratuit pour tout le monde bien entendu. Bon j’arrête mes délires car c’est à vomir. Soyons sérieux bon sang! C’est juste de la poudre aux yeux qu’on nous balance. L’inflation tant attendue n’existe simplement pas mais ils s’en fichent. Ils vont monter leurs taux car ils la « sentent » venir c’est certain. Car s’ils ne le font pas, ce serait admettre que tout ce qu’ils ont entrepris depuis 2008 ne sert à rien.

Donc rions en cœur car tout ce qui provient de là-bas n’est que chimère. Tout est manipulé, absolument tout. Ils nous balancent les infos qu’ils veulent comme ça les arrange. Le but? Vous voulez vraiment le connaître? Ils ont juste peur d’avoir l’air con. Ils ont juste peur de s’avouer qu’ils se sont broutés sur toute la ligne. Car avec une remontée des taux et les déséquilibres liés au dollar fort qui vont devenir absolument intenables pour un grand nombre de pays, notamment les émergents, c’est la gabegie annoncée. Mais ça on préfère l’occulter pour le moment. Les émergents? On s’en fout. Ils sont déjà maintenant au bord de l’asphyxie mais on s’en fout. Donc 2016 s’annonce très intéressante comme année. Avec une Amérique qui fera semblant de surfer sur une vague de succès tellement belle, avec des émergents aux abois, et avec une Europe scotchée à un papier attrape-mouches. Ça c’est pour bientôt. Avec des déséquilibres monstres à combler… On les comblera comment ces déséquilibres??? Lire la suite →

 
quis Aliquam fringilla efficitur. ut mattis