On se la pète à nouveau

Préparez le champagne car les bears sont à la cave. Oubliée la période turbulente de chute des cours. Oubliée la crainte de revoir une inflation galopante. Oubliée encore l’angoisse d’une remontée des salaires aux States. Les personnes habituées (elles se reconnaîtront) à crier au loup depuis 9 ans peuvent retourner se coucher, pour le moment. Il n’y a plus rien à craindre, tant les bulls semblent sûrs de leur coup. Les marchés retrouvent peu à peu leurs sommets alors que les entreprises se préparent à arroser leurs actionnaires de dividendes grassouillets. Ça rigole presque partout, sauf chez Raiffeisen et son ex-patron, Pierin Vincenz. Ceux qui ont quitté Credit Suisse et UBS suite au scandale des subprime en virant leur pognon dans la banque des paysans doivent être tout heureux. Il faut dire que Raiffeisen a fait tout juste: ils ont enfin la même visibilité dans les journaux que leurs consœurs. Je suis content pour toutes ces banques: il n’y a plus de jaloux. Chacun a droit à ses pleines pages de publicité négative. Je soupçonnerais presque qu’UBS et le CS tiennent des rencontres secrètes pour reprendre leur place de numéro 1 de la presse à scandale.

Mais je le reconnais Raiffeisen a fait très fort, notamment avec le vidage en règle d’une salle de safes complètement automatique à Basel et des « affaires privées » menées par son ex boss qui ne comprend toujours pas pourquoi on s’en prend à lui. Et personne ne comprend non plus comment les valeurs des clients ont disparu de leurs petits coffres car ils n’ont pas été forcés. Même la police n’y comprend rien. Elle est où la faille debleu? On voit que tout est sous contrôle sans l’être humain vu que la salle en question est une salle de safes « autonome ». C’est rassurant cette nouvelle mode. Remarquez encore la ténacité de Raiffeisen pour se faire remarquer. Il y a quelques années, le scandale Weggelin éclatait. M. Hummler, grand chevalier blanc, faisait exactement le contraire de ce qu’il prônait. Ensuite Raiffesen a racheté Weggelin, qu’il a renommée Notenstein. Mais ça n’a pas suffi. A présent, la petite banque qui est devenue grande possède désormais sa tribune d’honneur dans les affaires bancaires suisses. Et comme pour ses deux consœurs, le dégât d’image est total.

Les marchés poursuivent tout gentiment leur redressement. Tout monte, sauf l’or qui reste endormi depuis des lustres. Trump n’a rien dit de méchant durant tout le week-end et sa loi protectionniste reste un exemple de référence. Certes les droits de douane ont sur le papier augmenté. Mais en même temps il semble qu’une liste de pays longue comme le bras fera l’objet de négociations. En clair, c’est comme si j’avais le pouvoir de limiter la vitesse sur les autoroutes à 15km/h pour tout le monde. Mais il y aura des exceptions. Ce sera 120km/h pour les voitures, les camions, les motos, les bus et même les charrettes attelées. En fait, le 15km/h ne s’appliquerait que pour les poussettes et les skateboards… Trop cool la loi de Mister Trump. Et je soupçonnerais presque notre président à tous de préparer la contre-offensive dont tout le monde rêve en matière de présidence. Trump for ever ça vous dirait? Je l’entends d’ici grincer des dents puisque les présidents Russes et les Chinois pourront gouverner jusqu’à leur dernier souffle s’ils le désirent. J’encourage M. Mueller à se dépêcher dans l’établissement de son rapport…

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
Praesent neque. sem, ut dapibus libero. Lorem