Toujours des promesses… encore et encore…

Draghi n’a pas failli à sa réputation. Il a promis qu’il allait peut-être regarder la chose en décembre mais n’a rien fait. C’est pour cela que les marchés montent. Il a parlé. C’est tout ce qu’il y a dire. Et les marchés, pilotés par des gens comme vous et moi, ont entendu ce qu’ils ont entendu pour décider de monter au ciel. La théorie du mouton qui suit le troupeau possède encore de beaux jours devant elle. Comme c’est beau d’être tous ensemble à emprunter le même sentier parfumé d’eau de rose. C’est presque touchant à vrai dire.

Les fondamentaux? Oups mais c’est quoi ça des fondamentaux déjà? Il semble qu’on les ait tous oubliés. Rien n’a changé fondamentalement depuis hier après-midi. Mais les marchés montent à l’unisson, comme des bourriques gavées d’amphétamines. Pour vous dire, même VW et ses moteurs tout pourris monte, comme Glencore d’ailleurs. C’est fiesta sur toute la planète. Une fiesta financée par des paroles, aucune promesse et que du vent!

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
elementum ut non ut mi, tristique ipsum