Le Père Noël existe : il s’appelle Mario Draghi

Comme chacun le sait, les banques ont été très sages cette année. «Super Mario» (ex-Goldman&Sachs, magouilleur de dette grecque et désormais directeur de la BCE) a donc décidé de leur faire un petit cadeau à … 489 milliards d’euros !!!

523 gentilles banques ont donc obtenu cette somme astronomique sous forme de prêts à 3 ans à 1% d’intérêts. Cela aurait dû enthousiasmer les gentils marchés mais après un petit rebond, ceux-ci ont recommencé à baisser, se rendant compte de l’ampleur des dégâts: les banques européennes ne peuvent plus fonctionner sans assistance respiratoire. Une aide permanente leur est donc nécessaire et un second plan de ce type est d’ores et déjà prévu pour février 2012…

La deuxième constatation qui s’impose est que la BCE, sans mot dire, s’est muée en une gigantesque Bad Bank européenne,  récupérant les colossaux actifs pourris des banques en garantie de ces prêts. Pour que ce mécanisme puisse fonctionner, ces actifs ont été préalablement garantis par les États. En dernier ressort, ce seront donc, une fois encore les collectivités qui vont casquer, magnifique!

Le traité de Maastricht n’autorisant pas la BCE à prêter directement aux États, Mario et ses petits amis continuent d’arroser les banques d’argent à 1% que celles-ci reprêteront très vite à l’Espagne ou l’Italie à 6 ou 7%. Elle est pas belle la vie…?

Joyeux Noël les bankster et continuez d’être bien sages!

La Grèce: laboratoire européen de la crise financière

Cette fois la dictature de la finance n’est plus une métaphore d’altermondialiste, la stratégie du chaos n’est plus une théorie de polémiste, c’est en vrai, dans les rues, au long des boutiques fermées, des ordures qui s’entassent, des taxis sans clients, des suicides qui se multiplient, des hôpitaux sans pansement, des quartiers sans lumière, des jeunes qui fuient le pays, des visages ravagés. 38 ans après la junte militaire, c’est la junte financière qui a pris le pouvoir en Grèce. (Voir la vidéo ci-dessous même si le son n’est pas terrible…)

Le peuple est désemparé, humilié et ne voit aucune issue à la situation actuelle. La Grèce est sous tutelle, coupable elle doit payer, coupable elle est à vendre. Cependant, il ne s’agit nullement d’une crise grecque qui se propage aux autres pays de la zone Euro. C’est une crise mondiale, européenne et finalement grecque. Nous sommes face à la crise d’un système : celui du capitalisme financiarisé et dérégulé!

Plutôt que de long discours pour expliquer comment nous en sommes arrivés là, je vous propose plutôt le vibrant appel aux peuples d’Europe fait récemment par Míkis Theodorákis qui fut le porte-parole de la résistance à la Dictature des colonels grecs de 1967 à 1974.

Lettre ouverte aux peuples d’Europe

« Notre combat n’est pas seulement celui de la Grèce, il aspire à une Europe libre, indépendante et démocratique. Ne croyez pas vos gouvernements lorsqu’ils prétendent que votre argent sert à aider la Grèce. (…) Leurs programmes de «sauvetage de la Grèce» aident seulement les banques étrangères, celles précisément qui, par l’intermédiaire des politiciens et des gouvernements à leur solde, ont imposé le modèle politique qui a mené à la crise actuelle. Il n’y pas d’autre solution que de remplacer l’actuel modèle économique européen, conçu pour générer des dettes, et revenir à une politique de stimulation de la demande et du développement, à un protectionnisme doté d’un contrôle drastique de la Finance. Lire la suite →

10 prévisions outrageuses pour 2012

Je n’ai pas pour habitude d’écouter les prévisions des banquiers. Cependant, les fins d’années sont propices à ce genre d’exercices et dans la mesure où les prévisions de Saxo Bank touchent la Suisse de plein fouet, j’ai donc décidé de vous en faire part. Leur rapport 2011 s’intitule «The perfect storm» (la tempête parfaite) et prévoit que la Suisse perdra son statut de place refuge et que la BNS introduira des taux négatifs.

Pour échafauder ses prédictions, Saxo Bank se réfère à la théorie du « cygne noir » de Nicholas Taleb pour qui un événement de type « Black Swan » possède 3 caractéristiques : il est imprévisible, son impact est très important et la probabilité qu’il se produise est bien plus élevée que ce qui est annoncé par le consensus. Lire la suite →

« The Protester » : personnalité de l’année 2011

Non, vous ne rêvez pas, selon le très conservateur « Time Magazine », la personnalité de l’année 2011 est «The Protester», « Du printemps arabe à Athènes, d’“Occupy Wall Street” à Moscou ».

La presse a traduit «The Protester» par le «manifestant», cela n’est pas faux mais reste toutefois un peu léger si l’on désire vraiment parler de ceux qui se trouvent actuellement sur la place Tahrir ou ceux encore qui doivent affronter l’hiver sans électricité en Grèce. Il me semble dès lors que les termes : l’insurgé, le protestataire ou le révolté auraient été plus adaptés.

 

« The Protester » a été désigné cette année pour avoir capturé et souligné un sentiment mondial d’espoir de changement, renversé des gouvernements et les idées toutes faites, combiné les techniques les plus anciennes avec les technologies les plus modernes pour mettre en lumière la dignité humaine et guidé la planète sur la voie d’un XXIe siècle plus démocratique bien que parfois plus dangereux ».
Time.com

Bien malin celui qui aurait pu prédire, début 2011, sur qui allait se porter le choix du Time. À qui pensez-vous pour 2012…?

« La City contrôle l’Angleterre » Mais qui contrôle la City ?


Documentaire – City de Londres, la finance en eaux troubles – France Télévision

Ce documentaire de qualité permet de mieux comprendre pourquoi l’Angleterre ne pouvait en aucun cas accepter les changements de traité visant à introduire davantage de discipline budgétaire lors du dernier sommet européen. La première place financière du monde a construit son leadership sur un énorme système « offshore » favorisant l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent sur fond de secret bancaire. La moitié des paradis fiscaux du monde battent pavillon britannique (Jersey, Gibraltar, les îles Vierges, les îles Caïmans, les Bermudes, les îles Anglo-Normandes,……………………….) et pratiquent la soustraction fiscale des « élites » et des grandes entreprises pour des sommes qui, si elles étaient taxées permettraient de régler une très grande partie des problèmes de dettes actuels. Encore une fois totalement édifiant!

Consulter toutes nos videos

 
efficitur. felis ut quis mattis sem, Aliquam venenatis, adipiscing suscipit dolor.