Tous les articles taggués Obama

Dead In The USA

| Billet invité |  Bruce Sprinsteen est un grand chanteur. Son titre phare « Born In The USA » résonne encore en moi depuis l’adolescence. Il me rappelle l’heure de ma révolte intérieure, puissante, sans limite et autodestructrice. Le parallèle avec maintenant? Ok je vais vous la faire simple. Et si le grand délire que j’alimente avec vous depuis quelques mois se précisait, je pourrais bien devenir un de ceux (on n’est pas beaucoup en fait…) qui aura prévu et commenté depuis fort longtemps la prochaine faillite des Etats-Unis. Dead In The USA?

Le grand délire que j’étaye ce matin diffère pourtant quelque peu de mes écrits précédents. Ce que je prédis à longueur d’année n’est, jusqu’à présent, en rien dû au hasard, comme le tapering qui n’a pas eu lieu. Je poursuis ma réflexion simplement en me basant sur ma propre compréhension des événements qui se déroulent sous nos yeux. Sauf que là, eh bien je le reconnais, il n’y a plus rien de rationnel. C’est pile ou face. Soit les Etat-Unis adoptent dans 16 jours un relèvement du plafond de la dette et le pays s’épargne pour un temps donné une faillite retentissante, soit la faillite est immédiate. Et là, personne ne sait. C’est juste un coup de poker.

Il n’empêche. Cette faillite, je me dis qu’elle pourrait bien avoir lieu dans 16 jours si je me base sur toutes les infos que je vous rapporte patiemment depuis de longs mois. Je poursuis mon hypothèse, même si j’émets un grand bémol au risque de me tromper? Mon hypothèse de travail, au risque de paraître ridicule, se base sur la cacophonie qui se déroule sous nos yeux. Je le répète: je crois sincèrement qu’ils sont tous d’accord entre eux, de la FED au Tresor, en passant par le Congrès. Tous nous jouent la pleureuse, se rejetant la faute mutuellement, abreuvant la presse de commentaires style: un jour c’est bleu, un jour c’est noir. Ça va dans tous les sens! Je vois dans cette manœuvre une simple opération de propagande. Un moyen de communiquer. Un moyen de préparer le monde à devoir payer… pour les Etats-Unis. Car rappelez-vous. La dette US, qui la détient? A qui le problème? Lire la suite →

Point de retournement pour 2013?

| Billet invité | Les mesures d’assainissement prises par les États portent à présent pleinement leurs fruits. Les États s’enfoncent dangereusement en récession et le chômage tutoie des sommets. Fidèles à leur réputation, les politiques se félicitent des « progrès » en cours. Les Anglais par exemple, par la voix de M. Osborne, vantent les avancées spectaculaires entrevues grâce à leur politique restrictive. A tel point qu’aucun retournement de situation n’est prévu avant 2018. Plus que 6 ans à attendre et on y sera…

S’avouer à soi-même que l’on se trompe reste l’une des choses les plus difficiles à réaliser pour un être humain. M. Cameron préférera faire souffrir son peuple plutôt que d’oser avouer qu’il s’est trompé. Fort regrettable mais malheureusement ainsi. La planche à billets garantira à ceux qui s’en occupent un job très sûr. Aucun risque de chômage de côté-là!

A présent nous y voici. Les mesures budgétaires ont plongé les pays de la zone Euro en récession. Le chômage continuera d’augmenter et la « croissance négative » continuera d’augmenter pour finalement se stabiliser l’an prochain. Les États seront aux abois, coincés entre des charges qui ne cesseront d’augmenter (politique sociale dépassée) et des rentrées fiscales qui ne cesseront de se réduire. Aucune chance de se relever ainsi, ce d’autant plus qu’il n’existe aucun plan de relance digne de ce nom en Europe. En attendant, la BCE veillera sur les corbillards bancaires qui, bien qu’ils referont d’excellentes affaires (c’est déjà le cas maintenant), se verront délester de tous bénéfices au gré des programmes de « participation volontaire » aux efforts de restructuration de dette.

En bref, de croissance il n’y aura pas. Les dettes continueront d’augmenter et aucun État ne parviendra à équilibrer son budget. Et comme l’Euro ne peut être dévalué, l’inflation ne se manifestera que dans les rêves de M. Draghi. Ah si seulement ces messieurs disposaient d’un peu de courage et s’entendaient pour faire faillite ensemble… Lire la suite →

La faillite programmée du système

| Billet invité | Il n’y a pas si longtemps, la FED (banque centrale américaine) annonçait que la planche à billets se mettrait à tourner pour une période temporaire, jusqu’à ce que l’économie américaine reprenne des couleurs. Ensuite disait-elle, les mesures non conventionnelles mises en place seraient immédiatement stoppées.

L’avenir proche c’est quoi? Non seulement la planche à billets ne s’arrêtera plus jamais, mais en plus le rythme d’impression s’accélérera. Une accélération non pas linéaire, mais en constante augmentation. La FED vient d’annoncer en effet qu’elle pressera sur le champignon dès janvier prochain.

Les deux pieds dans l’étrier, l’Amérique court à sa perte et, tout comme la Grèce, fera faillite d’ici à quelques années, entraînant le monde entier dans sa perdition, sa monnaie de singe étant malheureusement encore trop utile dans les échanges commerciaux de notre monde. Lire la suite →

Joyeux anniversaire !

| Billet invité |  Volte-face.org fête sa première année d’existence et déjà les questions se posent. A l’heure de sa conception, la volonté de décrire le processus de destruction dans lequel nous agissons pieds et poings liés était un des buts. Que constate-t-on? L’effondrement n’a pas eu lieu. Au contraire et contre toute attente, l’économie mondiale se stabilise alors que les paradoxes ne font qu’augmenter. D’un côté les pays émergents continuent à générer une croissance certes plus modérée mais toujours aussi enviable. D’un autre côté, l’Europe semble pour le moment éviter peut-être la menace la plus importante: les troubles sociaux.

Les politiques, habitués à faire passer toutes sortes de pilules, sont passés maîtres funambules. Les coupes budgétaires sont étalées dans le temps afin d’éviter soigneusement toute révolte significative de la rue. En même temps, je relève que le pays représentant le plus de risques n’a pas encore véritablement tenté de redresser ses comptes. Je veux parler de la France bien sûr, pays dans lequel les acquis sociaux équivalent à « pas touche sinon je paralyse le pays ». M. Hollande vient d’ailleurs de confirmer tout le bien que je pense de lui en emboîtant le pas de son prédécesseur, dont la politique était pourtant tant décriée lors de la campagne présidentielle. La TVA augmente, alors qu’il avait pourtant promis le contraire. Comme quoi, rêver ne sert à rien… Lire la suite →

Plus c’est haut, plus c’est beau !

| Billet invité |  Rien de tel que la BCE pour booster le marché. La bad bank européenne volera au secours de qui voudra. Ça vous fait rire? Rendons-nous compte une seule seconde de ce qu’est devenue cette banque centrale en quelques années: la poubelle de l’Europe! Tout le gratin financier peut désormais accéder à son guichet en présentant toutes garanties imaginables. Quelles soient bonnes ou mauvaises n’a plus d’importance.

La BCE avale tout. Bientôt, si l’on pousse le bouchon un peu plus loin, on peut même imaginer que la BCE prêtera de l’argent sur des promesses de remises de garanties. S’en suivra ensuite la promesse de remettre la promesse des garanties… On pourrait même imaginer la création d’une myriade de produits synthétiques que les marchés s’échangeraient. Tout un spectacle. Ca vous fait toujours rire?

Tel que je l’évoque depuis le début d’année, nous nous acheminons purement et simplement vers la construction du plus grand château de cartes de l’Histoire. Dis papa, l’infini c’est encore loin? La BCE, une fois de plus, achète du temps et rien d’autre. La bourse, pardon le casino, n’en demandait pas tant. Les marchés continueront leur envolée majestueuse. Lire la suite →