Tous les articles taggués France

Les marchés sont frigorifiés… sauf la pound!

Un constat s’impose ce matin. L’effet Trump est pour le moment complètement gelé, comme ce matin à Viège où il faisait -12,9°. Trump ne tient pas ses promesses. Enfin il aimerait bien mais il n’y arrive pas. Pour le moment, c’est claque sur claque. Obamacare survivra et à présent, s’il souhaite faire passer son fameux programme de relance économique qu’on ne connaît toujours pas d’ailleurs, il faudra encore qu’il fasse passer le relèvement du plafond de la dette. Et vu la popularité du mec, c’est pas du tout gagné. Comme quoi, même avec des cheveux orange et après avoir eu l’habitude de tout faire tout seul, là il se rend compte qu’il y a les autres et qu’il ne peut rien faire tout seul, mis à part envoyer une tête nucléaire sur le débile à la tronche de Playmobil. Le jour où on lui enlève encore son joystick il est foutu. Il n’aura plus que le golf pour aller s’amuser.

La tronche des marchés est plutôt à la grimace. En clair il ne se passe juste rien, sauf pour les banques. Ce sont les seuls titres qui « offrent » des variations de plus de 0.1% en une séance. Mais au final, les titres des bancaires sont dégueulasses. UBS et CS oscillent toujours vers les CHF 15.00. Il n’y a rien à dire d’autre. Le grand chef du CS pleurniche car malgré que sa banque se reprend amende sur amende et fait des pertes, c’est trop pas juste qu’on lui rogne ses bonus. En fait, les patrons des deux banques suisses n’ont rien compris. S’ils avaient négocié leurs contrats de travail au nombre de gaffes et d’amendes reçues, ils recevraient des bonus exorbitants. Je n’ai aucune compassion pour ces charlatans qui n’ont aucune idée de ce que le mot « gestion » veut pouvoir dire. Devant tout le monde et devant leurs employés ils leur disent de bien se comporter et d’avoir une belle étique, et d’un autre côté une poignée de guignols fait n’importe quoi et pète le fric à tout va en faisant n’importe quoi. Et comme ces patrons n’ont aucune idée de ce qui se fait, ils sont contraints de se tenir debout chaque année devant l’AG en faisant semblant qu’ils connaissent bien les chiffres qu’ils présentent alors qu’en fait il n’en ont aucune idée. C’est la plus belle des punitions, même s’ils gagnent beaucoup d’argent volé aux autres. Avoir l’air con. Lire la suite →

Ça dégomme sec chez les voltigeurs!

Eh ben, il faut avoir le cœur solide ces jours avec toute cette poussée de fièvre. Les marchés ne vont que dans un sens et il semble bien qu’on vive une joyeuse correction. La raison? Tout d’abord c’est le noble sieur Draghi qui n’a pas annoncé des trucs extraordinaires la dernière fois qu’il a rameuté les télés du monde entier. Quel vilain! Ensuite, il y a les Chinois qui doivent allumer la lumière jour et nuit à Pékin en raison du smog. Ensuite il y a encore les Chinois qui font du surplace au niveau économique. Il paraîtrait d’ailleurs que la croissance chinoise pourrait être redynamisée par les fabricants de ventilateurs. Mais quand est-ce qu’ils se mettront véritablement à en fabriquer des géants? Ils pourraient les installer sur les toits de chaque immeuble de Shanghai et de Pékin afin de « pousser » la pollution un peu plus loin. Moi je trouve l’idée séduisante… Comme ça ils pourraient encore plus polluer et acheter davantage de voitures très puissantes pour profiter de circuler en première dans les bouchons de la capitale. Et moi je vous le dis. Mais le fabricant de bagnoles qui réussit à développer des phares qui percent le smog fera fortune.

Ensuite il y a Mme Yellen qui devrait annoncer hausse des taux américains la semaine prochaine. Et ça, ça fait peur à tout le monde. Ces derniers temps, j’ai entendu lors de conférences nombre de stratèges qui annoncent tous en cœur une toute belle année 2016. La croissance prendra de l’ampleur aux States et tout le monde achètera le dernier Dodge Ram V8 en raison du prix du pétrole qui se trouve de plus en plus à la cave. La croissance en Europe reviendra pour de bon si j’ai tout bien écouté, même en France d’ailleurs. Bonne chose en soit. Mais alors pourquoi la bourse continue-t-elle de jouer au yoyo? Pourquoi est-ce que les valeurs du luxe continuent de se rétamer la figure dans les tas de neige? Lire la suite →

2016 : Qui fait le grand écart avec moi?

Alors moi je ne sais pas trop comment vous étiez lorsque vous aviez la gym à l’école. Mais moi j’ai toujours été aussi souple qu’un pot d’échappement pourri de chez VW. Et le fait de me rappeler cela me fait craindre les pires tourments pour 2016. Car en 2016, je crois bien que nous devrons tous être à même de faire preuve d’une souplesse d’esprit qui s’apparente à Mission Impossible.

Nous allons plonger en 2016, tête la première, avec une FED résolue à monter à ses taux, avec une BCE qui s’apprête à pédaler sec sur la planche à billets même durant les fêtes et une BNS qui va devoir faire exploser son bilan et ses taux. On n’est pas sorti de l’auberge. Aucune idée où l’on va ainsi et quelles seront les répercussions. Mais je ne vois pas comment nous ne vivrions pas d’immenses distorsions entre les marchés, avec des mouvements de capitaux qui feraient frémir même Dieu s’il existait vraiment.

Je constate au final que tout cela risque de nous plonger dans un certain chaos. Avec en plus les mouvements migratoires qui sont en route et qui sont un phénomène dont on ne peut stopper le processus, ben ça va frictionner sec en 2016! Je n’apprécie en outre que moyennement l’explosion de violence dont nous sommes tous témoins. Les terroristes sont partout et il n’existe simplement aucun moyen pour que de telles attaques ne se répètent pas. Rien n’empêchera jamais personne de se faire exploser n’importe où, n’importe quand. Mais ce qui m’inquiète encore plus, c’est la réponse donnée par les Gouvernements. A la violence, on répond par de la violence. Et ainsi, on ne désarme personne. Absolument personne. On maintient volontairement le conflit vivant en l’amplifiant. Lire la suite →

Debleuuuu y a les taux qui remontent!

Mais d’où vient-on? Telle est la question qu’il convient de se poser. Car les taux d’emprunt de la zone euro remontent en flèche et les premiers articles foisonnent déjà sur le web. Des « stratèges » soulignent déjà le « mouvement historique » enclenché. Alors là j’en suis baba. On anticipe déjà le retour de l’inflation ou bien? C’est juste génial qu’il existe des types qui ont (déjà) du temps à perdre pour pondre des papiers pareils.

Mais de quoi s’agit-il en fait? Alors en France on est repassé au-dessus de 1% pour le rendement à 10 ans. Complètement fou non? Ça va me changer la vie à coup sûr et détourner mon regard des jauges mesurant le niveau du lac de Bienne. Vais-je acheter de la dette française à présent? Acheter des titres de dettes d’un pays en faillite qui est d’accord de me rentabiliser mon investissement à 1%?

Ou alors je suis à côté de la plaque et les gens qui s’affolent de ce mouvement de panique (je me tords de rire) sont des banquiers qui cherchent absolument à se montrer proactifs (c’est-à-dire brasser du vent) afin de justifier leur salaire.

Il n’empêche qu’on n’a pas fini de rire. Car mon sujet favori et vous le savez, c’est justement la dette. Alors on nous parle de tout dans les journaux sauf de la dette. Grâce aux taux bas, à la planche à billets, en écoutant Yellen ou Krugman, il n’y a rien à craindre de ce côté-là. Et pourtant la dette est bien LE sujet. The big one.

A suivre.

BNS: enfin!

Alors non je ne rejoins absolument pas la grogne qui s’écrit partout. Je suis d’accord en revanche pour décrier l’action de la BNS. Mais pas pour les mêmes motifs que tous ceux qui crient au loup depuis hier. La BNS, par son patron Jordan, aurait dû agir bien plus vite! Et elle aurait pu le faire depuis au moins un an.

Ce taux plancher, même s’il a été judicieux de l’introduire, n’a fait que fausser l’état de l’économie. Nous n’avions plus de monnaie. Nous avions adopté l’Euro par procuration, perdant ainsi toute indépendance. N’importe quel idiot aurait pu travailler à la BNS depuis 3 ans. Il suffisait de veiller au cours de 1.20 et de presser la touche « print » lorsque c’était nécessaire. Et là, depuis hier, je crois pouvoir dire que je suis fier et rassuré de voir que la BNS reprend son indépendance et que nous, les Suisses, pouvons à nouveau être fiers de pouvoir compter sur notre franc. Et pan dans les gencives. Je salue le courage.

Alors oui peut-être va-t-on souffrir un peu. M. Hayek, au lieu de faire 400% de marge sur certaines montres, devra se contenter de 360% pour lire l’heure. C’est terrible je sais. Terrible. Le suicide menace j’en suis conscient. Mais on arrête de se foutre de la gueule du peuple ou bien???? Lire la suite →