Debleuuuu y a les taux qui remontent!

Mais d’où vient-on? Telle est la question qu’il convient de se poser. Car les taux d’emprunt de la zone euro remontent en flèche et les premiers articles foisonnent déjà sur le web. Des « stratèges » soulignent déjà le « mouvement historique » enclenché. Alors là j’en suis baba. On anticipe déjà le retour de l’inflation ou bien? C’est juste génial qu’il existe des types qui ont (déjà) du temps à perdre pour pondre des papiers pareils.

Mais de quoi s’agit-il en fait? Alors en France on est repassé au-dessus de 1% pour le rendement à 10 ans. Complètement fou non? Ça va me changer la vie à coup sûr et détourner mon regard des jauges mesurant le niveau du lac de Bienne. Vais-je acheter de la dette française à présent? Acheter des titres de dettes d’un pays en faillite qui est d’accord de me rentabiliser mon investissement à 1%?

Ou alors je suis à côté de la plaque et les gens qui s’affolent de ce mouvement de panique (je me tords de rire) sont des banquiers qui cherchent absolument à se montrer proactifs (c’est-à-dire brasser du vent) afin de justifier leur salaire.

Il n’empêche qu’on n’a pas fini de rire. Car mon sujet favori et vous le savez, c’est justement la dette. Alors on nous parle de tout dans les journaux sauf de la dette. Grâce aux taux bas, à la planche à billets, en écoutant Yellen ou Krugman, il n’y a rien à craindre de ce côté-là. Et pourtant la dette est bien LE sujet. The big one.

A suivre.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!