Alors… on dévalue… tous ensemble???

Le cours EUR/USD s’élevait encore à 1.38. Aujourd’hui on en est à 1.07. Alors la seule chose qu’on puisse dire, c’est que Yellen et Draghi risquent fort, via les intermédiaires officiels, de se retrouver ensemble en psychothérapie. Ça ne sera pas facile. Ça sera long. Car comment faire pour trouver un accord entre une économie qu’on dit en « reprise » économique, mais avec une inflation très basse, des taux zéro, et une autre puissance économique qui imprime des billets à gogo, qui a aussi des taux zéro, et qui est en déflation?

Ça ne sera pas facile. Et plus les mois passent, et encore plus pire ce sera. Ah oui pardon j’oubliais un partenaire commercial important qui risque de lui aussi venir rendre visite au psy. C’est la Chine. Juste ne pas oublier ces joyeux trublions qui eux aussi risquent de sentir le vent tourner très bientôt.

A suivre

Le non-event de la FED

C’était comme d’habitude. Yellen a parlé et n’a plus ou moins rien dit. Si ce n’est qu’une hausse massive de taux est à prévoir « un jour », qui s’élèvera à au moins 0.0001%. Donc une hausse très marquée qui changera à coup sûr notre quotidien. Les jonquilles ne seront plus jamais jaunes et les crocus pousseront dorénavant sur les arbres.

Du côté des Grecs, tout continue d’aller pour le mieux. Il semble désormais établi que la communication soit leur point fort. Varoufakis continue de s’exprimer très responsablement via les médias en fustigeant ses homologues européens. C’est normal. C’est toujours plus facile de balancer tout ce qu’on a envie de dire lorsqu’on n’a personne en face. Et ensuite, un jour, bientôt, il se retrouvera devant son pote Wolffang et comme par magie, il lui jurera que ce qu’il a dit n’est pas ce qu’il a dit. Que le journaliste était nul et qu’il n’avait rien compris à ses déclarations. Lire la suite →

Les taureaux sont lâchés: qui gagnera?

L’avenir très immédiat, c’est peut-être une guerre totale entre les Etats-Unis et l’Europe. La guerre? Entre les deux banques centrales je parle. Car pour une fois, la FED reprend en pleine face ce qu’elle est habituée à faire subir… aux autres! Car la BCE, c’est du lourd aussi. Et l’Euro qui ne cesse de dévaluer face au dollar. Et ça continue, avec en plus des taux d’intérêts inférieurs aux taux US. Où va le fric? Aux US. Donc plus d’argent chez eux, et demain beaucoup trop! Donc un dollar qui continuera de se renforcer face à l’euro. Des exportations européennes qui seront donc avantagées face aux concurrents américains.

Je le disais, pour une fois, les States subissent les affres d’un partenaire commercial suffisamment puissant pour… pour quoi? Pour faire complètement dérailler la reprise US qui quoiqu’on en dise, n’est de loin pas folichon. Regardez! Les salaires horaires continuent de stagner. Donc… Draghi tente à présent le tout pour le tout, et son programme de printing durera très longtemps, de même que les taux zéro. Lire la suite →

Watch out! Slippery road ahead

Brrrr ça frissonne du côté des Yankee! New York réagit fort à la prise de conscience que l’on se trouve au milieu du gué, entre deux mondes. Les Etats-Unis se trouvent à la croisée des chemins avec d’une part une économie qui fonctionne, un chômage qui recule, mais une inflation inexistante. On bouge les taux? Ou pas? Mais la plus grande inquiétude, c’est le dollar qui continue de s’apprécier.

Et de l’autre côté du gué, vous avez l’Europe occupée comme les US à gérer plusieurs paradoxes. La BCE imprime des billets, les taux des emprunts étatiques poursuivent leur chute, le chômage explose les plafonds, l’inflation n’existe pas non plus et l’Euro se casse la gueule.

Que font les marchés? Ils débloquent. Ils ne parviennent pas à percevoir comment ces partitions dissonantes seront mises en musique lors des prochaines répétitions de l’orchestre. Donc les marchés corrigent. Et je me demande si nous ne sommes pas entrés dans une phase de correction qui pourrait durer quelque peu. Après tant de semaines de hausse quasi ininterrompue, rien ne serait plus surprenant. Même les cyclistes dopés doivent de temps à autre se plugger et rester tranquille pour effectuer leur transfusion de produits vitaminés. Lire la suite →

C’est qui qui pougne en racontant des conneries???

Pour bien débuter cette journée toute printanière, on commence par un petit quiz tout facile. Qui « menace » de présenter un budget équilibré, présente un taux de chômage ras les pâquerettes, offre des taux zéro et voit sa monnaie exploser sur les marchés des changes? Vous avez trouvé? C’est chez l’oncle Sam que ça se passe. Et deuxième question: qui s’apprête à essayer de faire comme les US, avec des taux zéro, avec planche à billets qui s’enclenche enfin, un chômage qui ne se réduit pas, une monnaie qui se casse la gueule? Facile. C’est l’Europe.

En bref, c’est le grand décalage entre ces deux puissances et il sera très intéressant de constater ces prochains mois comment leurs économies respectives évoluent. Bon je l’avoue, aux States, je n’ai jamais compris comment ils font leurs calculs. Car en fait, les gens qui se sont fait éjectés de leurs jobs après 2008 et qui sont sortis des listes de chômage, ils cherchent du job ou pas??? La croissance outre Atlantique, sans le crédit, de combien serait-elle??? J’ai beau chercher sur le web, lire les « experts ». La vérité est que personne ne se hasarde à toute prédiction. Lire la suite →