Panama… non papers

Panama papers

La presse unanime affiche à la une des quotidiens tous les mécanismes du Panama Papers. A coup d’arguments chocs, de « révélations », on tente de nous faire croire à un événement complètement extraordinaire. Oubliez cela bien vite de grâce! Tout ceci n’est que foutaise car c’est simplement un non événement. La presse aurait mieux fait de parler de ce qu’elle connaît et de continuer à utiliser sa bonne vieille recette pour faire vendre: raconter les atrocités de ce monde, les catastrophes et les pandémies naissantes. Panama papers? C’est un sujet aussi intéressant que la culture de l’ail des ours. C’est juste de la graille. Alors ok pour dire que ça fait du bien de lire quelques noms de personnalités qui trempent dans ce bordel, mais c’est tout ce qu’il y a à retenir. Le fait est que le système est pourri et tout le monde sait cela. Les Puissants de ce monde, tant financiers que politiques, sont pour la plupart concernés directement ou indirectement par le « réseau » qui permet à une orange d’être vendue quelque part illégalement et qui comme par magie revient dans le système sous la forme non pas d’une banane, mais de 1000 bananes.

Les riches et les politiques peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Même la justice, si elle se met réellement en marche, ne pourra rien contre ce système de planque organisée. Alors bien entendu des projets de lois seront annoncés, des « mesures concrètes » seront proposées par tout un tas de gens bien intentionnés. Mais les projets prendront beaucoup de temps avant de voir le jour. C’est normal puisqu’on les fera dormir dans un tiroir… Réveillez-vous de grâce! Tout ce système est simplement connecté et rien ne peut l’ébranler. Qui des Puissants serait d’accord de remettre sa mise en jeu afin de combler les dettes abyssales des États? C’est comme quand un club de foot se meurt…. On le laisse partir en sucette et on le rachète ensuite. Une fois que les créanciers ont pris le bouillon. Je ne connais aucun investisseur avisé qui soit d’accord de commencer par éponger une dette précédente juste pour faire plaisir aux créanciers. Lire la suite →

EUR/$…. ça fait bobo

Le plan s’intitule selon les dires d’économistes reconnus et en termes savants: « la nouvelle théorie économique ». J’adore cette rhétorique pompeuse et je me poile en lisant cela. En termes plus cool, « la nouvelle théorie économique » s’intitule plutôt en français basique la « théorie du largage de pèze par hélicoptère à la population ». L’idée fait son chemin même si le directoire de la BCE réfute pour le moment complètement cette idée. Et si les grands savants de la BCE réfutent l’idée, cela n’a rien à voir avec le principe même. Cela indique simplement qu’ils ne sont pas du tout d’accord entre eux et que certains politiques agissent en coulisse pour leur dire « arrêtez de vous foutre de notre gueule, votre idée à la con risque de nous enlever de l’électorat si on vous soutient ». Voilà qui est dit. Donc les sacs à billets remplis à rabord livrés avec le lait du matin, vous pouvez oublier pour le moment… Enfin peut-être…

Peut-être parce que rien ne se passe comme prévu. Je scrute encore et toujours la paire atlantique EUR/$ et suite au discours de Yellen, ça ne va pas mieux. L’euro se renforce face au dollar. On est à 1.1358 ce matin. Pas bon du tout pour les exportations européennes… même pas bon du tout. Les Américains craignent comme la peste le ralentissement économique et notre Mère à tous pense qu’il faut continuer à se montrer prudent. C’est juste ce qu’elle dit. Son regard se tourne naturellement vers la Chine (mais elle ne le dit pas publiquement) lorsqu’elle exprime ses craintes. Personne ne sait ce qu’il se passe là-bas. Les chiffres sont bidouillés et ceux qui pourraient être communiqués ne le sont pas. Donc Yellen continue de naviguer à vue, de semaine en semaine. Lire la suite →

Le droit d’être entendu

L’humeur est sombre ce matin et un profond sentiment d’impuissance m’envahit. Mes pensées vont à la Belgique, à ses habitants, au peuple européen qui est touché par la profonde idiotie de ces barbares. Aucune envie de mâcher mes mots. Aucune envie de plaisanter comme j’en ai l’habitude. Aucune envie encore de manier l’humour noir comme j’en suis coutumier. Ce qui se passe au niveau de ces attentats qui se déroulent à présent régulièrement devient simplement sidérant. Alors on peut passer des plombes à se demander comment les contrer. Beaucoup se préoccupent de cela. Mais la vraie question à se poser, c’est pourquoi on en arrive là. Comment un être humain peut-il, même s’il peut être convaincu de certaines idéologies, en arriver tout d’abord à se faire exploser, et ensuite à vouloir « partager » son explosion avec d’autres?

L’être humain ne se rend pas compte de l’importance des racines, de la valeur de la famille, de l’adaptation à un nouveau milieu. Car ces personnes qui se font péter un peu partout n’expriment pas seulement une idéologie fanatique, mais elles expriment surtout une absence totale d’avenir, une totale déconnexion d’une vie dont elles ne trouvent aucune place. Se faire péter de la sorte, c’est aussi de la création à rebours. Puisqu’on n’est pas capable de se retrouver dans cette société, puisqu’on n’y voit aucun débouché, puisqu’on ne peut rien créer pour embellir le monde et se réjouir de son quotidien, on crée inévitablement de la destruction! Lire la suite →

Tic tac… Tic tac… consolidation pas facile…

Afin de vous mettre en bouche, je débute ce billet par une petite charade: mon premier est un objet encombrant qui alourdit inutilement le poignet. Mon deuxième ne sert à peu près plus à rien si ce n’est à faire joli. Mon troisième est en principe vendu beaucoup trop cher. Vous avez trouvé? Je devrais être fier des montres suisses, car elles sont fabriquées avec minutie, sont belles et élégantes et occupent une part importante de l’industrie suisse. Mais d’un autre côté, je dois reconnaître que cette industrie se base sur un secteur oh combien volatile. Car le secteur de la montre, ce n’est rien d’autre qu’un secteur annexe, un secteur absolument superflu dans le vaste panier des besoins de l’homme.

La montre? Elle souffre. Après des années de croissance, la consolidation est à présent en marche dans ce secteur. Et ce que je constate n’est pas vraiment réjouissant avec toutes ces montres soi-disant connectées à tout et à rien. C’est vraiment génial tout ce qui se fait à présent et c’est à peu près n’importe quoi. Les horlogers paniquent suite à la sortie de la toquante d’Apple (qui vient pourtant de baisser ses prix car l’effet de mode semble déjà s’estomper) et inventent tout ce qui est à peu près inutile (d’ailleurs, c’est peut-être parce que c’est inutile que ça se vend… enfin pour le moment). Aucune corrélation entre les marques. Chacun y va de son invention, de sa débilité, de son inutilité. Et je crois bien que le but inavoué en fait s’intitule juste: faire quelque chose pour ne pas avoir l’air con face aux autres! Je me réjouis d’ores et déjà qu’un groupe horloger invente la montre qui vous permettra de contrôler vos rêves, ou qui fera office de sex-toy, ou qui fera de la crème au chocolat toute seule. Je me réjouis aussi d’une nouvelle montre connectée, vendue très cher bien entendu, qui vous permettra de vous connecter à votre chien, histoire de savoir à quoi il peut penser lorsqu’il regarde par la fenêtre de votre appartement en regardant des enfants jouer. Tout un programme qui va nous changer la vie… Lire la suite →

En mode cabane à sucre à rebours

Je déteste les chiffres en général, en tout cas ceux publiés par les Gouvernements. Car premièrement ils sont souvent faux, et ensuite je sais qu’ils sont bidouillés. En revanche je lis avec attention les chiffres de la consommation de notre belle petite Europe qui sont simplement tout pourris: – 0.2% pour février. Ça veut dire quoi? Que Draghi est au bout du bout avec sa joyeuse clique de la BCE et que rien ne va plus. Je reste plus ou moins convaincu que l’augmentation du prix de l’énergie, donc pétrole aussi, favorisera l’Europe à ne pas retomber en récession. Les effets devraient se faire sentir d’ici à quelques mois.

Je surveille également le cours EUR/USD depuis le discours du Maestro (donc pas la carte maestro qui vous permet de vous abreuver au tire-billets). Pas bon du tout. L’Euro monte face au dollar donc rien de bien reluisant pour les exportateurs européens qui souffrent encore plus alors qu’en temps normal, lorsqu’on ne regarde pas le monde à rebours depuis une cabane à sucre canadienne, le cours de l’Euro devrait baisser suite aux derniers ajustements opérés par la BCE. Alors une question à deux balles: c’est quoi la suite? On descend les taux à – 5% d’un coup à la BCE? C’est Weidman qui sera content, et Schäuble aussi. Il est toujours bon de rappeler comment sont éduqués les peuples du nord de continent, y compris la Suisse. On nous a appris à épargner. Donc pour les épargnants, c’est simplement une catastrophe de constater que leur argent, économisé durement, fond comme neige au soleil et ne rapporte plus ce qui était prévu. Lire la suite →

 
commodo ante. tristique libero fringilla eleifend dictum leo lectus justo ut