Warren Buffett a toujours raison

Je choisis de vous parler aujourd’hui d’un grand monsieur, M. Warren Buffett, même si je vous ai déjà parlé de ce monsieur à de nombreuses reprises. Mais plus que sa personne, c’est avant tout sur les savantes maximes qu’il ne manque pas de distiller que je m’arrête. Nous avons tous entendu: « il faut acheter quand rien ne va, et vendre quand tout va bien ». Facile en apparence mais très difficile à réaliser. Car en général, nous faisons exactement tout le contraire.

M. Buffett a gagné de l’argent toute sa vie en agissant à contre-courant. Il achète systématiquement lorsque les nuages s’amoncèlent et revend lorsque tout le monde pense que ça ira encore plus haut. C’est la base de sa fortune et de son immense succès. Autre paramètre très important qui compose sa réflexion, le temps. Rien ne presse. Les cycles économiques s’en vont et reviennent, à intervalles plus ou moins réguliers, et les catastrophent ne manquent pas. M. Buffett ne s’en émeut guère. Il conserve ses titres sans jamais paniquer, parfois des années, pour faire fi des aléas qu’il ne maîtrise pas.

Si l’on revient un tant soit peu sur 2018 – je sais c’est très loin déjà pour s’en rappeler – personne n’a oublié le scandale Facebook. Le monde s’offusquait de ce qu’il savait déjà. Les données collectées par la pieuvre étaient revendues. La protection des utilisateurs pas garantie. En 6 mois, le titre a perdu plus ou moins 50% jusqu’à Noël. Qui s’est offert quelques actions Facebook pour les fêtes de fin d’année ? J’imagine peu de monde au vu du scandale qui semblait ne jamais vouloir se terminer. Un titre qui valait 218 dollars et qui plonge à 125 ne faisait envie à personne. Aujourd’hui ? Plus personne ne parle de Facebook et le titre se traite à 180 dollars. Lire la suite →

Même un psy-mondial n’y pourrait rien

Ça freine tout partout. Le terme « croissance molle à modérée » tant utilisé par la FED sera bientôt remplacé par « croissance peut-être mais en fait on n’en sait rien ». Reste qu’une craquée de banques centrales ont déjà abaissé leurs taux et le mouvement n’est que naissant. Tout bientôt, celles qui n’ont pas suivi vont le faire et celles qui se sont lancées dans l’exercice seront appelées à poursuivre leurs efforts en vue d’éviter une récession.

La croissance en Chine, en constante baisse depuis tant d’années, appartient gentiment à l’Histoire. Je ne comprends pas qu’on en parle encore. En Europe ça frise le chaos puisque les Allemands tirent la langue et que les Italiens se lancent des pizzas en pleine figure tant ils s’entendent bien. En Angleterre ? Demandez à Johnson. Des temps formidables sont attendus. Et pour finir il y a Trump qui fanfaronne car les Américains n’ont jamais eu autant d’argent à dépenser. C’est toujours facile de dépenser du pèze quand on peut descendre en-dessous de zéro sur son compte bancaire.

En attendant dans ce monde inondé de cash à taux zéro, ce sont curieusement les Etats qui s’en mettent plein les poches. Leur nouvelle vache à lait s’appelle la dette puisque les investisseurs achètent en masse n’importe quelle obligation étatique. Et comme les rendements sont négatifs, par ici la monnaie. Moi si j’étais politicien et que je voulais me faire élire, je proposerais d’augmenter encore davantage la dette et de supprimer les impôts. J’obtiendrais 100% des voix et un contrat à vie. Lire la suite →

Il est l’or Monseignor

Quelque chose qui ressemble à l’expression de la trouille ? Le kilo d’or s’élevait à CHF 40’396.- début 2019. On est à CHF 46’800.-. Visiblement beaucoup d’argent qui change de secteur pour générer une pareille performance !

Y en a qui payent pour les autres

Un seul mot me vient: dérégulation totale. L’été se déroule comme un plan… avec accroc, pas comme avec Hannibal dans l’Assurance tout risque. L’ange américain continue de semer la bonne humeur sur la Terre à coups de mots d’amour. A sa place je serais triste car à son âge, il serait temps qu’il se rende compte qu’il n’a pas obtenu la carrière professionnelle qu’il aurait mérité. Je me dis que prêtre-rassembleur-des-peuples lui aurait mieux convenu.

Les marchés ont toussé grave ces derniers jours, dégueulant tout et rien. Cours affolés de couleur rouge, devises en pagaille et l’or qui monte au ciel. C’est la chiasse totale. Même les quatre anciens présidents de la FED s’y sont mis en publiant une belle chronique dans la presse pour que la dictature cesse. Trump se trouve de plus en plus isolé et c’est lui qui veut cela. Et plus il s’isole, plus il attaque, plus il se montre agressif.

Les marchés sont tels, avec la ruée sur l’obligataire qui plombe encore davantage les rendements quasi inexistants, que plus personne ne gagne rien sur les marchés, sauf bien entendu ceux « qui savent ». Ceux qui ont un huitième sens qui leur dit un jour « je vends », et l’autre « j’achète », toujours au bon moment bien entendu. Sans cela c’est morne plaine. Plus personne ne sait rien. Les banques sont complètement plombées. Elles compensent leur manque à gagner en ne cessant de faire payer les pauvres en leur augmentant le taux de leurs crédits et de leur fourguer des commissions pour tout et rien. En clair, le 99% d’entre nous se fait plumer sans rien pouvoir faire. Je proposerais d’ailleurs de supprimer les banques et de les remplacer par des bars à café. Pour le reste, ce serait coffre-fort à la maison et chacun se remet à payer cash tout partout avec ce qu’il a. Sans commission, sans frais inutiles. Mastercard se rappelle d’ailleurs à moi au retour de mes vacances. Et 2.5% de commission par ci, et des frais d’envoi de décompte par là. Beurk, sans compter les 347% d’intérêts moratoires si je paye en retard. J’adore me faire presser comme un citron. Lire la suite →

Encore…le retour d’Iznogoud

Il fait trop chaud. Trop chaud pour réfléchir. Trop chaud pour se poser des questions sur l’état mental des troupes. Nos copains du G20 se sont bien amusés. Trump a fait son show et s’est fait plein d’amis. Ce mec est particulier. Il est capable de se mettre la Terre entière sur le dos en se montrant insultant et en quelques heures il est capable de boire des verres avec tout le monde. J’adore.

Les Européens eux ne savent plus quoi faire. Ils passent des jours et des nuits à discuter pour la succession de Juncker mais n’arrivent à rien. Tout un symbole. Une Europe qui ne fonctionne pas et plein d’Iznogoud qui tentent de se profiler et de plaire à tout le monde. Pas sûr que ce soit évident lorsqu’on voit le bordel avec ce bateau de migrants qui a forcé les barrages italiens. Renzi et Macron ne s’entendront jamais. Et encore moins si Renzi décide de faire accoster tous les bateaux à Bonifacio. Pas sûr que les locaux apprécient j’ai comme un doute. Si les Européens ne parviennent pas à s’entendre pour élire leur chef suprême, je leur suggère de désintégrer l’Europe et de créer un nouvel Empire britannique dirigé par Johnson. Là on rigolerait bien.

Les marchés eux se portent très bien. Ils vont profiter en plein des négociations qui redémarrent entre USA et Chine. On verra combien de temps ça durera, car on connaît le bonhomme. Trump est capable de dire exactement le contraire d’ici ce soir. Le président Xi est juste top car il ne se fâche jamais. Même agressé régulièrement par le Fou, il dit toujours oui pour rediscuter. Lire la suite →

 
ut id ut id, dictum quis risus odio