En mode hibernation estivale

C’est un comble avec cet été qui ne se termine pas. Alors je ne sais pas mais j’hésite dans quelle catégorie de devrais classer l’état de l’économie et de la politique tant qu’à faire. C’est soi le farniente ou alors l’hibernation. Je me poile lorsque je lis les commentaires de ceux qui ne savent juste rien, c’est-à-dire les Maîtres des banques centrales vu qu’ils ont tous eu droit à un peu de temps de parole cette dernière semaine. Je suis surpris d’entendre encore qu’ils parlent de ne pas tuer la « reprise » en cours. Je dois être certainement quelqu’un de très particulier car je ne parviens pas bien à les comprendre. Mais de quelle « reprise » parle-t-on? Car la reprise en ce qui me concerne, elle a eu lieu en 2009 déjà. Comme si c’t’équipe avait oublié de tourner quelques pages de calendrier.

En fait l’économie va très bien. On ne crée plus aucun job, mis à part aux States où l’on crée toujours le même type de jobs super bien payés dans la restauration. C’est de cela dont on parle là-bas. En Europe c’est tout autre car de création de jobs, il n’y a simplement pas. Au contraire en fait puisque toujours plus de machines nous « aident » à mieux vivre en nous rendant complètement inutiles. Je prends comme exemple la nouvelle toquante de la marque à la pomme qui compte vos pas même en nageant et qui intègre un GPS à présent. Donc bientôt, plus besoin d’avoir des yeux ni de savoir lire un panneau. C’est vrai que ce serait hyper cool d’être quitte à présent de devoir apprendre à lire et surtout à terme d’être complètement dépendant de votre montre pour trouver la boulangerie du coin, du coup que votre mémoire s’en irait durant la nuit. On pourrait ,même imaginer que notre montre GPS équipe notre trolley à commissions et qu’elle fasse les courses pour nous.

Donc la croissance est celle qui est. Il n’y en a juste plus et en espérer revient à rêver béatement. Nous consommons ce que nous consommons et il n’y aura plus jamais plus que cela dans le système actuel. Deux raisons essentielles à cela. De un nous gagnons toujours moins, et de deux nous constatons que plus le temps passe, plus les gouvernements ont besoin de pognon et recherchent comment imaginer venir se servir sur nos comptes bancaires. Donc nous sommes en mode hyper méfiance et je ne vois pas trop ce qui débloquera cela. Inutile donc de vouloir attendre des messies-imprimeurs qu’ils relèvent leurs taux, et encore moins que les gouvernements fassent quoi que ce soit. Ils ne peuvent simplement plus rien faire, ni investir, ni rembourser leurs dettes, juste rien quoi. Le seul qui a compris cela c’est Flamby! Rappelez-vous que le changement c’est maintenant! Et Flamby avait raison lorsqu’il a déclaré cela il y a 4 ans. Le changement, c’est justement que rien ne changera. Et comme Flamby ne peut de toute façon rien changer, j’espère que la France souhaitera qu’il poursuive sa mission d’immobilisme. Car avec cet objectif ambitieux, il est parfait dans ce rôle-là.

Sinon les marchés ne font strictement rien, les taux non plus, l’or non plus, les monnaies non plus. Donc rendormez-vous et profitez du soleil!

 

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!