Ça sent le cramé sur les marchés…

L’euro continue son appréciation face au dollar. Draghi a parlé et ce que tout le monde savait déjà se formalise gentiment. La BCE va entamer un tour de vis au niveau des taux tout prochainement. L’Europe « croît » et tout va bien, sauf le chômage bien entendu. Demandez aux Espagnols comment ils bouclent leurs fins de mois, sans parler des Français qui ne parviennent toujours pas à maîtriser leurs dépenses. C’est dingue, l’audit demandé par Macron dit à peu près ceci: ces 5 dernières années, le pays n’a rien foutu pour résorber son déficit. Hollande nous aurait donc menti? Je me tords de rire mais en même temps, à quoi s’attendait donc Macron quand on voit tout le dynamisme du bonhomme?

Le chômage en Europe est endémique. 8 ans de bull-market n’auront en rien suffi. C’est affligeant. La plus longue période haussière boursière touche gentiment à sa fin et rien n’a ou presque n’a été entrepris. 8 ans plus tard, le Italiens en sont encore à devoir sauver des banques zombie dont les armoires regorgent de corps puants qui empestent la chambre-forte. Les jeunes Espagnols sont toujours contraint de partager la chambre à coucher de leurs parents et les Français ne comprennent toujours pas pourquoi l’Etat devrait penser à cesser de subventionner le prix des baguettes. L’Europe? C’est encore un chômage endémique, avec une immense frange de la population qui se retrouve complètement hors jeu. Ces gens sont désoeuvrés, peu qualifiés et dans notre monde robotisé, ils n’ont simplement aucune chance de vivre un jour autrement que grâce aux subsides étatiques.

La BCE va monter ses taux. Elle ne peut faire plus. Le crédit va se renchérir et tout va se jouer tout bientôt. A doses homéopathiques, Draghi va imiter la colombe, afin de ne pas brusquer les choses. En fait, c’est comme au tour de France. Les coureurs se trouvent juste avant d’attaquer les premiers lacets de l’Alpe d’Huez. Sauf qu’en bourse on a décidé de remplir les bidons avec de l’eau claire. On verra combien de temps tout ce bordel tiendra… Pantani gardera encore longtemps son record. Hier, les seuls titres qui ont survécu au carnage sont les financières. Tiens tiens c’est bizarre… Plein de pognon à se faire gentiment sur les bancaires puisque les banquiers vont enfin pouvoir gagner plein de pognon sur le dos des pauvres.

Reste que la fête sera complète lorsque Jordan décidera de suivre le mouvement. Pas tout de suite car la BNS doit encore lutter contre le franc fort. Ça lui permettra de se reposer un peu, lui qui pédale sur sa machine à cracher du fric depuis des années maintenant, sans jamais pouvoir se reposer. Le bilan de la BNS? Celui de la FED? Celui de la BCE? Quand est-ce qu’on dégonfle la baudruche? C’est là que LE risque se trouve, lorsqu’un de ces grands copains décidera soudainement de planter une aiguille dans le ballon. Qui souhaitera acheter ce qui ne vaut plus rien? Enfin bref, un lent retour à une certaine moralité se dessine, avec comme dessert le retour de la Grèce sur les marchés d’ici à septembre. Enfin qu’ils disent.

2017 est une année calme jusqu’à présent. Mais on bascule gentiment dans une tentative de régulation des marchés. On a envie de retirer la perfusion, de sevrer le patient. Ça on maîtrise. Ce qu’on ne sait pas, c’est comment les différents patients vont réagir. Car dans la grande chambre d’hôpital se côtoient côte à côte un vieux malade en fin de vie, un petit garçon en rémission du cancer, un jeune trentenaire très alerte, une femme désoeuvrée et surendettée, un multi milliardaire qui a tout investi en Hedge Fund avec beaucoup de levier, des banquiers qui ne connaissent même pas leur engagement, une multinationale qui a racheté un concurrent trop cher, des boss de boîtes techno dont les titres valent 132 X les bénéfices, et bien entendu des idiots (et ils sont nombreux) qui ont cru que l’argent gratuit emprunté le serait pour la vie. Et pour terminer ce billet un peu noir (j’adore tout noircir c’est une passion chez moi), restent encore les propriétaires qui pensent que leur bien va continuer de prendre de la valeur.

Le prochain billet sera consacré à l’immobilier. Il se passe plein de trucs en Suisse et malheureusement, pas dans le bon sens. Le sceau pisse de partout!

 

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
b8c31935067f86d9ae98ea65c02ebc07LL