La psychologie effrayante des marchés

Alors la nouvelle est tombée. Roulement de tambour… ratatatatata… Il semble que l’inflation pointe son nez en Europe. Youpiiiii devrait-on s’exclamer n’est-ce pas? Car si l’on s’éloigne de la déflation tant redoutée, tout le monde devrait s’allumer un tarpet et faire la fête en buvant des mojitos. Tout le monde est content? Alors pas exactement. Les bourses « fêtent » à leur manière en teintant leurs chiffres en rouge… avec un moins devant.

Pourquoi? Alors c’est là qu’il faut se tordre de rire. Car on a à présent immédiatement la peur viscérale en soi que la BCE puisse freiner son action de soutien. Cas typique de la psychologie effrayante des marchés.

Les nouvelles économiques sont effrayantes mais la bourse monte? C’est normal. On espère mieux. Les nouvelles économiques sont excellentes et la bourse descend? C’est normal, on a peur du retour de manivelle. On devrait fêter un tant soit peu le lent retour à la normale de la politique des taux et des QE? Alors non la bourse démerde. Car on a peur de lâcher la perfusion. On marche sur la tête en ce moment. On fonctionne en mode « débile plus débile tu meurs ».


Commentaires

0 réponse à “La psychologie effrayante des marchés”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *