Mon Seignoooor…. Il est l’oooooor….

C’est le grand réveil des titres tout pourris qui sont plombés depuis longtemps, et pour certains trop longtemps, par de vieilles casseroles. En clair, tout ce qui possède 4 roues monte, à commencer par cette bonne vieille VW et par Porsche. Il semble que le gros soit derrière et que ça carbure sec. Reste que je ne comprends toujours pas qui achète une Panamera, qui sort sa 4ème version, puisqu’elle ne sert strictement à rien. Qui souhaite vraiment frimer avec un 4×4 doit à présent soit habiter dans le Canada profond où il neige encore de temps à autre, soit habiter en Australie. Et là c’est mieux de se payer un Toyota Landcruiser. Un Q7 n’y est en effet d’aucune utilité car beaucoup trop « beau » et pas assez… grand! L’essor des voitures électriques? On verra avec Tesla qui annoncera ses chiffres ce soir. Ce que je ne lis jamais, c’est comment on approvisionnera tout le parc de la planète. Va-t-on tous devoir s’acheter un dérouleur et des prises multiples pour plugger quelque part?

Autres titres qui n’en finissent pas de monter: les titres pétroliers. BP par exemple, qui tire en longueur sa facture de la fameuse marée noire dans le Golfe du Mexique, commence seulement à sortir la tête de… du pétrole. C’est un achat. Ses comptes présentent enfin un pp allégé de trop grosses factures destinées au clean-up des côtes. Ensuite les minières. Etant parfois quelqu’un d’assez pragmatique, j’ai observé ce que j’ai vu en Australie. Rio Tinto et BHP trônent fièrement au centre de Perth. Et dès que vous remontez la côte, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir fait de grandes études pour comprendre ce qui s’y passe encore. L’essor reste fulgurant. BHP a simplement encore le potentiel de doubler son cours boursier actuel. Le titre cotait EUR 10.00 en janvier 2016. Il est 17 et il ira à 34, à mi-chemin dans son long parcours de croissance car parfaitement cyclique.

Du côté des States c’est assez rigolo ce qui s’y passe. Le pays va étonnement bien compte tenu du cinglé qui le dirige. Ses relations avec les Russes sont tout aussi intéressantes que de connaître l’avenir du rebelle qui dirigeait la Catalogne. On s’en fiche complètement. En revanche, la croissance poursuit sa lente rédemption en Europe, avec en revanche une inflation qui reflue quelque peu. L’escargot s’est finalement enhardi. Il reste cependant un escargot. Et l’inflation reflue dans une fourchette qui aussi passionnante que de savoir si oui ou non nous aurons de la neige cet hiver. On s’en fiche complètement encore. Dernier sujet de ce billet: Facebook. On aura les chiffres également ce soir. Encore un sujet passionnant pour certainement plein de monde. Personnellement toujours rien à faire de cette daube qui ne sert à rien. Si ce n’est à perdre votre temps à être connecté à un outil qui vous empêche de prendre du plaisir dans votre vie. Une étude lancée en Suisse conclut que le 90% des gens ne vivent pas épanouis. La principale raison? Le manque de temps à soi. Alors je dis ça je dis rien, mais je parierais volontiers un panier d’œufs frais bien réels pondus par une vraie poule dans une vraie ferme que si vous enlevez le temps passé sur votre portable, ensuite la télé, ensuite la presse, il vous resterait ensuite énormément de temps chaque jour pour entreprendre ce qui compte vraiment.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
939890d5fc2e0d2bac445612d0bfc044::::::::::