Tous les articles taggués Frédéric Lordon

La concentration des richesses tue la démocratie

Savez-vous combien possèdent les 185 795 plus grandes fortunes de notre charmante planète? Mais oui, ceux que l’on nomme les « ultra-riches », soit des individus détenant un patrimoine net d’au moins 30 millions de dollars américains… Le cabinet Wealth-X  nous révèle que ces aimables profiteurs d’un système économique en perdition possèdent à eux seuls 25 000 milliards de dollars, ce qui équivaut à 40% du PIB mondial 2010, soit 63 000 milliards de dollars… Non, vous ne rêvez pas, il y a bien 12 zéros !

la concentration des richesses tue la démocratie !

Nous vivons dans une société ou les inégalités se creusent de manière vertigineuse. Un nombre très restreint de personnes et d’entreprises représentent des puissances énormes, véritables États sans frontières qui phagocytent les pouvoirs publics et les populations. Ces faits et chiffres représentent les  indicateurs d’une situation qui mérite toute notre attention car il en va de la nature même de notre société et de celle de nos enfants.

En quoi la concentration des richesses et des pouvoirs est-elle dangereuse ?
Le néolibéralisme actuel ne fait que creuser les fractures sociales et son cortège d’inégalités constitue une injustice extrêmement néfaste à l’échelle de la planète, porteuse de conflits, de destructions sociales et environnementales. Lire la suite →

Les nouveaux chiens de garde


Les Nouveaux Chiens de garde
, film de Yannick Kergoat, Gilles Balbastre

A voir prochainement sur vos écrans, ce film traite des relations étroites et libidineuses entre la presse, le pouvoir politique et l’économie. Critique radicale et intransigeante de la médiacratie, «Les Nouveaux Chiens de garde» transpose les travaux de Paul Nizan et Serge Halimi dans la période actuelle. On y voit même apparaître un certain Frédéric Lordon…

Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations prémâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur. Lire la suite →

Sortir du cadre !

De sommets de la dernière chance en «G vains» rocambolesques, les gouvernements politiques nous prouvent qu’ils sont incapables de concevoir l’impasse dans laquelle ils nous ont embarqué. Le spectacle de la gestion de la crise pourrait s’avérer hautement comique s’il ne générait pas autant de dégâts présents et à venir. De postures grotesques en aveux d’impuissance, les inextricables contradictions de nos dirigeants se heurtent toujours aux mêmes murs et se concluent toujours par les mêmes pathétiques communiqués triomphateurs mais dépourvus de toute solution.  Cela relève en fait de la plus pure logique puisque des solutions, tant que l’on reste dans le cadre actuel, il n’y en a pas !

Pour débuter cette année cruciale, je vous propose un petit exercice ( voir problème ci-dessus et réponse ici ) destiné à illustrer le fait que tant que nos réflexions restent confinées à l’intérieur d’un cadre idéologique erroné, les solutions préconisées ne font qu’aggraver les problèmes initiaux. J’en veux pour preuve les logiques d’austérité imposées aux peuples qui, mécaniquement, ne font que diminuer la consommation ainsi que les recettes fiscales et donc au final renforcent la récession et augmentent la dette publique…
De la droite dure à la gauche molle (magnifique contrepèterie), toutes les solutions envisagées jusqu’à maintenant pour sortir de la crise sont totalement ancrées dans le cadre et donc vouées à l’échec. Lire la suite →