Les USA au bord de l’implosion

Je ne prends aucunement plaisir à rabâcher inlassablement les mêmes âneries mais là, un petit refresh s’impose. Dans un passé assez lointain, je me suis intéressé aux dictateurs qu’ont connu le monde en lisant je ne sais combien de biographies. Alors si tous ces types ont tout d’abord été adulés par le peuple, portés par une vague d’espoir, ils ont absolument tous connu le même sort. Ils se sont autodétruits. Leur bêtise n’a d’égal que leur ego surdimensionné. Rien à faire contre un dictateur, ou un débile si vous préférez. Rien ne sert de tenter de les contrer car, poussés à la faute pour camoufler leur incompétence, ils prennent immanquablement des décisions erronées. L’autre constante, à force de vouloir se protéger contre les emmerdeurs, ils écartent exactement ceux qui leur seraient le plus utile. Mais quelqu’un d’intelligent et forcément clairvoyant n’est pas assimilé à des qualités chez un dictateur. Elles représentent une menace qu’il faut par n’importe quel moyen annihiler.

M. Trump est l’exemple vivant du dictateur. Il n’a d’égal que quelques dirigeants profondément fêlés qui dirigent quelques pays nettement moins influents que les Etats-Unis. M. Trump court à sa perte. Il s’est lancé dans une chevauchée folle à travers les plaines en bousillant tout sur son passage, nettoyant tout ce qui peut l’être. A force de vouloir se protéger de tout, il creuse sa propre tombe et donne exactement à ses détracteurs tout ce dont ils ont besoin pour le destituer. En bref, il fait exactement le contraire de ce qu’il faudrait faire. Les marchés ont bien compris la chose. Ils anticipent déjà le futur chaos qui se produira un de ces quatre matins. Quand je ne sais pas. Mais Trump ne pourra rien faire passer à présent. Il représente une belle marionnette dont les tweets rageurs ne sont même plus repris par les médias. Les médias? La presse américaine se déchaîne contre le grand blond et elle n’est pas prête à le lâcher. Elle va le pilonner jusqu’à ce qu’il cède et contre cela, Trump ne pourra juste rien faire.

En fait je trouve même assez cool que les States soient occupés à… s’occuper de leurs propres problèmes. Au moins sont-ils quitte de s’occuper d’autres sujets. En fait, c’est comme si le directeur de Nestlé devait s’occuper à plein temps de régler les conflits entre ses cadres, et non sur la stratégie d’entreprise. Que d’énergie gaspillée! Et pendant ce temps le commerce se fait, tranquillement, la Chine continue de tisser sa toile et tisse des ponts commerciaux à travers le monde. Grâce au grand blond, grâce à tous ces sénateurs qui occupent leurs séances à gérer le bordel que fout Donald, c’est la Chine qui assoit ses marques, qui définit son territoire et signe des traités de libre-échange, avec l’aide des Russes. Poutine doit d’ailleurs bien se marrer. Il n’a plus besoin de rien faire pour se faire remarquer. Juste prendre ce qui n’est pas pris par les Etats-Unis et avec la Chine, étendre son influence.

Les bourses ont payé la note hier en signant une jolie baisse, ce qui ne s’était plus vu depuis 6 mois. C’est le résultat précis du bordel américain. Au lieu de diriger son pays, Trump passera son temps à se justifier. Et plus il se justifiera, et plus il se noiera en offrant gracieusement à tous ses détracteurs toutes les cartouches nécessaires pour le flinguer à l’insu de son plein gré. Un comble pour un mec qui avait soif de grandeur! Trump s’offre un lynchage en public et il choisit, comme les autres dictateurs, de passer pour le guignol de service. Comprendra qui pourra.

 

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
felis id, in tristique nunc odio tempus ut facilisis dolor.