Ça ne va pas mieux, mais on monte!

Le bilan de ces 5 derniers jours est le suivant: ça monte! Le SMI a pris 100 points. Et par les temps qui courent, c’est une très bonne chose. Celles et ceux qui auront su faire leurs emplettes de manière sélective depuis vendredi dernier s’en seront mis plein les poches. Comme quoi, dans le domaine du vice, rien n’est trop beau surtout lorsqu’on peut gagner du pognon.

Du côté du pétrole ça bouge aussi. Et comme je suis parfaitement contrariant, je vous dirais d’en acheter. D’ailleurs il monte ces jours. Vladimir semble être à bout de nerfs et souhaite s’inscrire à l’antenne arable de la Main tendue pour tenter de faire remonter le cours du brut. Du côté des cycliques le mouvement se poursuit. Le « big three » suisse, composé de Novartis, Roche et Nestlé, se désagrège peu à peu, surtout au niveau des pharmas. Il n’y a plus rien à attendre de ce côté-là pour les prochaines années.

La transition vers ce nouveau monde prend du temps. Nous abordons à nouveau une période répits légèrement haussière, jusqu’à la prochaine catastrophe. Et tout peut aller très vite. Les élections américaines qui se profilent nous donnent le ton. J’aimerais beaucoup que M. Trump soit élu. Ce serait une très bonne chose. Nous serions à coup sûr dotés du plus puissant détonateur que la planète pourrait espérer. Avec Trump aux commandes, la moindre contrariété se transformerait immanquablement en guerre nucléaire. Le monde dans lequel nous vivons est bizarre. Tout peut basculer en quelques minutes, dans un sens ou dans l’autre. Et la manière la plus efficace de nous protéger face à ces événements inattendus et brusques, c’est de rester aux aguets, et de maintenir en nous une valeur qui est disponible chez tout un chacun: la capacité d’adaptation.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
dolor accumsan ut dolor. Nullam Donec et, eleifend