Tous les articles taggués Janet Yellen

Changer notre manière de penser

Nous persistons et nous signons. Nous signons encore. Nos Elites sont perdues et nos économies à la dérive. Elles appartiennent au passé et tirent leurs dernières cartouches. C’est impossible à présent d’éviter la Grande Cassure qui se produira immanquablement. Et nous serons tous touchés. Tous appelés à participer à la grande refonte du système. Personne n’y échappera et c’est une chance. Tous ensemble, nous participerons à la grande mutation qui nous tend les bras.

La crise financière que nous vivons depuis 2008 n’est pas encore achevée. En fait, elle n’a jamais été en mesure de se rétablir. Le prochain crash est annoncé, bien que l’on ne sache jamais quand il se produira. Nous avons créé des piles de dettes pour tenter de relancer la croissance. Une croissance qui ne vient pas, qui n’existe plus. La cause? Les revenus en baisse des consommateurs. L’Etat a bien tenté de colmater les brèches en subventionnant tout et rien, en tentant l’alléger fiscalement tout ce qui était possible de l’être. Malheureusement l’échec est cuisant. Car pour soutenir le système de croissance espéré, un seul produit miracle à disposition: la création in fine de la dette GRATUITE.

Nous nous trouvons à présent dans un jeu de poker menteur. L’exemple de Glencore en est édifiant. On a fait souffler le chaud et le froid sur les marchés, dans la presse, partout. Un rien peut faire basculer les marchés, comme à l’époque de Lehman Brothers. Nous en sommes tout près, j’en ai l’intime conviction, avec des bourses qui surréagissent violemment par des mouvements de quasi panique. Voyez également les spread entre les obligations dites sûres, c’est-à-dire émises par des Etats en faillite, et les obligations de « deuxième main ». Les spread s’accentuent, ce qui veut dire en clair que l’investisseur exige désormais un taux plus attractif entre des obligations qui sont complètement pourries et celles qui le sont moins. Le risque est de retour. La volatilité aussi. Tout ceci nous annonce des temps improbables. Lire la suite →

Waiting for… nothing!

Cette semaine est LA semaine de tous les dangers. LA semaine où tout risque de dérailler, c’est sûr. Ou pas. Soit c’est l’apocalypse et le SMI s’effondre à 17 points, soit il explose en 30 minutes à 36’427 points. Mais quelle insoutenable attente jusqu’à jeudi où Mme Yellen prendra la parole. Mais j’ai bien conscience de l’importance de l’enjeu. D’ailleurs, je bois du thé « bonne nuit » depuis une semaine tellement je ressens en moi qu’il va se passer un truc. Un truc de ouf c’est certain!

Je suis heureux de lire partout qu’on parle aussi des migrants (euh pardon, des réfugiés) qui arrivent de partout en Europe. Bientôt, on risque de devoir loger la planète entière si on continue à regarder sans jamais agir lorsqu’un drame se déroule non loin de chez nous. Manquerait plus que l’Inde se mette à nous envoyer du monde et nous devrions inventer des tentes à plusieurs étages pour loger tout le monde. Ça c’est un drame! Un drame humain. Et à force de ne rien faire où ça canarde, à force de regarder et d’attendre que tout se règle comme par magie, à force de se dire que faire la guerre ailleurs ça coûte cher, eh bien maintenant il va falloir assumer ce que nos Gouvernements ont été incapables de faire. Car maintenant, le problème, eh bien il est chez nous! Alors la faute c’est à qui qu’elle est? A Bashar le vilain ou à la planète entière qui regarde et laisse faire? Lire la suite →

Aux States, tout le monde il a du boulot!

Les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis sont sortis et ils sont hyper géniaux. Du coup les bourses plongent… Alors allez savoir pourquoi mais je suppose que tout le monde craint à présent que comme tout va si bien, la FED risque de vouloir monter ses taux dans deux semaines. Donc les bourses plongent. Un big dive dans le rouge.

C’est quand même trop cool ce qui se passe là-bas. Je suis super impressionné de la qualité des chiffres qui nous sont présentés. S’ils sont justes bien entendu. 26’000 emplois créés dans la restauration par exemple. Alors ça c’est une nouvelle qui va tout changer. Des jobs certainement très bien payés qui vont à n’en pas douter faire chavirer le taux de croissance du pays et rendre jaloux les Chinois. Tout cela n’est que poudre aux yeux et j’arriverai à faire comprendre cela en trois phrases à ma fille de 8 ans. On nous annonce ce que l’on veut. Quand on le veut. Tout cela n’est que propagande. Une marche supplémentaire qui nous est tendue pour nous noyer, pour qu’on n’y comprenne plus rien. Lire la suite →

Tout est coordonné

La Chine s’effondre. Ou menace de s’effondrer, tant par la chute boursière que par le ralentissement de la croissance économique. Ou encore par un effondrement du real estate qui lui pend peut-être au nez. Les autorités chinoises paniquent et croient qu’en faisant ingurgiter du Dafalgan à leur économie ça va aller mieux. Donc que se passe-t-il quand l’équilibre mondial est menacé? On fait appel à l’Amérique toute puissante. C’est pour cela que l’ami Dudley a parlé et qu’on lui a demandé de laisser quelques minutes son fauteuil. Il a redit au monde entier comme son Amérique va bien, que la croissance lui il la voit super forte car c’est aussi ce qu’il lit dans les journaux chaque matin, et que le taux de chômage se résorbe superbement.

Ses paroles ont suffi pour redonner espoir aux marchés qui se reprennent. Les marchés ne PEUVENT pas se casser. Personne ne pourrait se remettre de cela actuellement. Car les banques centrales traitent toujours et encore les symptômes de la crise de 2008 au moyen de politiques suicidaires qui empêchent pour l’instant le système de s’effondrer. Lire la suite →

Plus je regarde en arrière, moins je vois devant

Comme il est bon de s’extasier dans la vie n’est-ce pas? Ça fait un bien fout et ça nous rend simplement de bonne humeur. Devrais-je l’être aujourd’hui en regardant la performance du Dow Jones hier soir? Alors oui je devrais être IMMENSEMENT impressionné de constater qu’il a quasiment augmenté de 4% en une seule séance. La raison? Y a un mec de la Fed qui s’est exprimé. Un tout bon gars. Et il a dit que la hausse des taux tant attendue par tout le monde n’aurait pas forcément lieu en septembre déjà. Tiens donc, il semble que la Chine fasse peur. Et ce bon monsieur de la Fed a dit également qu’il était très loin de penser à qu’il faille à l’avenir penser à soutenir… davantage l’économie américaine. Qu’elle allait tout bien en fait.

Tout est donc parfait. Je traduis? Les Américains pètent de chiasse, comme lorsque vous vous retrouvez au sommet des troncs à Europapark et que vous allez vous élancer sur le toboggan. La Chine fait épouvantablement peur et la Fed craint comme la peste que si elle continue de dérailler, l’impact en Amérique sera beaucoup plus sérieux qu’on ne le pense. Donc pas question de remonter les taux. Pas question de prendre le moindre risque pour l’instant. Et en disant que la Fed n’envisage rien de plus pour soutenir son économie, cela veut dire hors langue de bois qu’ils ne pensent plus qu’à ça! Lire la suite →

 
quis at justo accumsan felis facilisis vel, ipsum consectetur id, fringilla lectus