On n’est jamais trop prudent

Le lundi est toujours un jour particulier. Une épreuve en soi. Déjà parce que depuis quelque temps, il fait nuit quand je me lève ET quand je me rends à mon travail. Ensuite parce que c’et lundi et qu’il faut s’y remettre. Et ensuite parce que le week-end est passé et qu’on a tous lu la presse dominicale et qu’on en sait pas plus sur rien du tout. Donc lundi, début de semaine, et toujours les mêmes histoires réchauffées qui sont relatées. Du côté de la FED, ils ont envoyé un de leurs sbires face à la presse. Pour dire quoi? Que peut-être éventuellement les taux remonteront cette année encore. Qu’ils y pensent. Mais qu’ils ne peuvent rien promettre. Y a du mieux vous ne trouvez pas? Et moi aussi je suis comme vous. Je me sens complètement rassuré sur les intentions de la FED ces prochains mois.

Du côté de l’action VW cette fois, et non pas des voitures qui crachent du diesel tout pourri, la reprise continue. On ne sait absolument rien de la finitude de l’histoire, mais le titre continue de se reprendre. On était à EUR 86.00 il y a peu. On est à EUR 106.00 ce matin. Et là non plus il n’y a rien à comprendre. Car personne ne sait de ce qu’il adviendra de cette société, tant les plaintes se multiplient. Reste pour le consommateur peut-être une très belle année 2016 devant lui. Car VW va devoir se refaire une renommée et parallèlement aux moteurs truqués, ils devront démontrer qu’eux aussi savent établir de succulentes offres promotionnelles. Donc si vous possédez comme moi un véhicule pourri, ne paniquez pas. Je reste extrêmement confiant sur la capacité de l’entreprise de se refaire une santé. Mais pour l’action en bourse, là c’est plus compliqué. Car le directoire de VW va devoir descendre au 4ème sous-sol de leur usine à Wolfsburg et aller déterrer les sacs plein de pèze estampillés « réserve de guerre ». Ça leur sera utile je pense. De même que de pouvoir compter sur quelques partenaires financiers qui seront d’accord d’allonger quelques lignes de crédit avec plusieurs zéros au bout de la ligne…

Pour le reste c’est du standard. L’économie dans son ensemble, toujours assistée par les banques centrales, ne risque rien. Ça décélère partout mais on semble s’en foutre complètement. Les émergents vacillent toujours plus et on s’en fout toujours encore. La Chine ralentit et l’Allemagne aussi. Ça c’est plus embêtant mais… On s’en balance encore! Nous sommes dans un monde de dupe, où tout peut être interprété de deux manières. Blanc et noir se côtoient sur la même feuille. Et chacun ne semble ne voir qu’une des deux couleurs à la fois. Monde étrange…

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!