L’économie va bien: tout le reste pas!

| Billet invité | Depuis des lustres je rappelle à qui veut l’entendre qu’il faut arrêter de parler ECONOMIE. De un ça ne sert à plus rien, et de deux tous les modèles connus en économie peuvent être archivés dans un musée. Mais non on continue. Les médias et… les économistes poursuivent leurs explications de ce qui se passe actuellement. On parle croissance, chômage, politique budgétaire, planche à billets, etc. Tout le monde s’exprime sur le sujet et pourtant je suis désolé, cela ne sert à rien.

Personne ne sait où l’on va. Personne n’a la plus petite idée de quoi demain sera fait. Personne ne sait, et pas même Don Bernanke, de ce qu’il adviendra d’avoir noyé le monde d’un océan de dollars pourris. Les marchés émergents, qui s’effondrent et leurs monnaies avec, en font la cruelle expérience et comme d’habitude, les Américains s’en lavent les mains. Non mais sérieusement à présent, les réels enjeux qui pointent le bout de leur nez, ce sont avant tout les problèmes de dettes, les problèmes sociaux, et dans une joyeuse mesure les problèmes géopolitiques. Il suffirait que les Chinois poursuivent encore quelque temps leurs « explorations » maritimes de quelques îles japonaises pour allumer un véritable brasier, même en pleine mer. Et regardez ce qui se passe avec la Syrie. Ce n’est pas la Syrie qu’il faut considérer (même si le drame qui s’y déroule reste terrifiant), mais bien l’éventuelle intervention de la Russie si d’aventure les Etats-Unis décidaient d’entrer dans la danse. Poutine ne rêve que d’une chose: pouvoir montrer au monde qu’il existe.

Alors dans mon coin je me marre parce que, comme vous le savez, moi je n’ai pas fait d’études poussées en économie théorique. Je sais à peine calculer en fait. Et les crétins comme moi, et aussi les moins crétins, on ne les écoute pas. Je dis depuis ce printemps qu’il convient absolument d’accumuler de l’or physique. Partout, mais alors partout, on nous a au contraire encouragé à nous défaire de notre or. L’or dépasse les USD 1’400.00 ce matin… Il y a quelques années, on nous recommandait d’acheter des emprunts d’Etat malgré le prix exorbitant demandé et le peu de rendement offert. Ensuite, on nous a recommandé d’acheter des emprunts « high yield » tout en délaissant les emprunts d’Etat. Et la dernière recommandation? Délaisser les emprunts « high yield » pour acheter des actions. Donc en très clair, le peuple se ruine. Il se fait tout bonnement plumer à chaque fois au profit des banques et des initiés.

L’économie ne fonctionne plus. Même avec de la croissance, même avec le moral Ifo des Allemands qui ne cesse de croître, même avec les soit-disant emplois créés aux Etats-Unis, rien n’y fera. Les dettes étatiques sont trop élevées. La richesse mal répartie. La spéculation autorisée mène le monde à la catastrophe, toujours au profit des mêmes.

L’automne sera rugueux. Les entreprises ne délivreront pas les résultats escomptés. Ou plutôt si. Mais ils seront jugés complètement farfelus lorsqu’on les comparera aux valorisations boursières. Et ce sera le plongeon. Ajoutez à cela un très possible embrasement au Moyen Orient et une lutte de préau au Congrès américain sur le plafond de la dette et vous aurez alors tous les ingrédients qui nous mènent à un plongeon magistral. Reste l’or… et le franc suisse!


Commentaires

0 réponse à “L’économie va bien: tout le reste pas!”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *