Le maître-mot est: volatilité!

Enfin quelque chose à écrire. C’est dingue, car ça fait des plombes qu’on s’ennuie grave sur les marchés aseptisés, comme lorsqu’on essaie de cuire de l’eau dans une immense marmite juste avec un briquet. Donc THE sujet du jour, c’est encore et toujours la Grèce. Avec des marchés hautement perturbés et le retour de l’incertitude totale. Une volatilité bienvenue qui, si la baisse se poursuit, pourrait représenter une sacrée opportunité pour les investisseurs de revenir sur les marchés.

Car rappelez-vous. D’euphorie il n’y a pas eue. Absolument aucune. Nous vivons une hausse des marchés depuis cinq ans que rien, je dis bien rien, n’a encore pu détruire. Une longue hausse presque linéaire. Alors ok les changes sont aussi secoués et c’est une bonne chose. Je remarque en outre que le grand transfert que l’on pourrait attendre sur les métaux précieux ne se fait pas (l’or ne bronche pas). Alors ça peut vouloir dire deux choses. La première, c’est que les marchés, bien qu’en baisse, ne pensent qu’il s’agit là que d’une simple correction. Et qu’une fois le cas grec réglé, Grexit ou pas, les marchés poursuivront leur marche en avant. La deuxième raison, c’est qu’on pourrait très bien vivre dans un déni total de la gravité de la situation et qu’on n’anticipe absolument pas le pire.

Pour l’investisseur, la stratégie cette semaine sera d’adopter une position d’observation. Et pour l’investisseur avisé et enclin à prendre des risques, ce sera d’oser entrer sur le marché suffisamment tôt pour bénéficier du rebond des marchés une fois qu’on y verra à peine plus clair. Car une fois le cas grec réglé, une fois les incertitudes levées, le marché remontera comme un bouchon de liège… Les faibles volumes observés généralement l’été devraient encore accentuer la volatilité. Donc j’aime! Maintenant on retourne devant les charts et on contemple la panique générale avec attention et on attend patiemment le moment de revenir dans le marché en mangeant une bonne glace. C’est tout ce qu’il y a à faire pour le moment. And remember, don’t panic!

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
commodo justo felis nec at accumsan id