La bourse et la vie

| Billet invité |  L’unisson semble être de mise ces derniers temps. Tous s’accordent à dire que la bourse est complètement décorrélée de la réalité. Le Dow Jones se trouve à son plus haut historique. Le SMI a pris 900 points depuis mai. Ce joyeux rallye semble avoir été manqué par la plupart des acteurs du marché, preuve donnée par les faibles volumes enregistrés. Il semble en revanche que les fidèles lecteurs avisés de volte-face, soyez-en remerciés, auront pu profiter de cette embellie. Attention cependant! L’oracle n’est pas infaillible… Je dirai que c’était un coup de chance.

A présent qui écouter? D’un côté, il y a les oiseaux de mauvais augure (il en existe toujours rassurez-vous, même quand tout va bien) composés de la quasi totalité des analystes. Et que nous disent-ils? Pour faire simple, impossible que ça continue ainsi. Le rallye boursier touche à sa fin car il n’est basé sur rien. Au contraire, l’économie continue à se détériorer, le chômage augmente et la crise de l’endettement n’a en fait même pas réellement débuté, étouffée qu’elle est par les actions conjointes des politiques qui décident de ne rien décider, et des banques centrales qui jouent leur partition de fournisseur d’héroïne. On devrait donc se tenir prêt à enfiler masque et tuba…

Il est un adage que j’ai souvent observé depuis 25 ans que je scrute les marchés: c’est souvent lorsque les analystes semblent être d’accord entre eux qu’il faut le plus se méfier de leurs conclusions. En ce qui me concerne, je n’oublie pas une chose: en cette période de taux bas, il n’existe à l’heure actuelle aucune alternative aux actions! Même les matières premières n’offriront aucun rendement ces prochaines années. Elles n’offriront rien d’autre que le reflet d’une demande mondiale atone. Quant à l’or, qui a envie d’y investir ses deniers à un prix pareil? Qui a envie de parier sur le pétrole et les énergies renouvelables?

Je l’ai déjà écrit. Personne ne fera faillite ces prochaines années. Les banques centrales, en accord avec leurs syndicats respectifs, font tourner la planche à billets en engageant des équipes en mode 3 X 8 afin de garantir un rythme soutenu et sans accroc. Tant que le peuple accordera sa confiance en la monnaie, malgré sa dilution, tant que le peuple n’aura pas pris conscience que la seule issue possible à cette dérive ne peut aboutir à rien d’autre qu’à la faillite, le système continuera de survivre. Et la bourse de monter… Il n’y a plus que cela et l’Euro million où l’on peut encore gagner quelque chose.
Trop tard cependant pour prendre le train en marche. Le rallye poursuivra encore sa course quelques semaines. Ensuite il y aura correction. Le marché reprendra son souffle avant de repartir de plus belle car le cycle n’est pas achevé.

Les analystes travaillent avec leur tête. Ils comprennent ce qu’ils peuvent mesurer. C’est pour cela qu’ils n’y arrivent plus. Avec ces temps particulièrement scabreux, leurs repères ont tous volé en éclat. Il n’était pourtant pas compliqué de prévoir l’année 2012. Quoiqu’il se passe dans le monde, que l’économie se porte bien ou mal, la bourse monte toujours lorsque se tient l’élection américaine.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!