God bless the FED

Le père Noël est une légende, sauf pour les enfants. Mes filles attendent son passage avec impatience. Le père Noël pour les adultes? Mais nooooon personne n’y croit plus et pourtant il existe bien. Mettez donc un bonnet rouge sur la tête de Bernanke et vous verrez ce que ça donne. Dans sa hotte? Une pile de billets qu’il choisira ou non de déverser sous votre sapin. Seule la quantité nous interpelle. Que fera-t-il la semaine prochaine? En tous les cas God Ben n’a aucun souci à se faire pour son avenir. Car jouer au père Noël durant tant d’années, ça c’est unique. Les studios Disney devraient s’y intéresser d’ailleurs. Aucun doute possible, le film cartonnerait au box office avec un public ravi de pouvoir se payer plusieurs séances à la suite… avec l’argent imprimé et distribué gratuitement depuis tant d’années par ce beau barbu.

Reste que depuis que les banques annoncent de manière tonitruante que les marchés ne peuvent QUE monter en 2014, ben ça s’effrite. Oh rien d’un sell off traumatisant. Mais les bourses perdent des plumes. L’investisseur qui aura pris un ETF sur le SMI le 15 mars dernier n’aura strictement rien gagné. Le SMI vient en effet de se prendre 500 points dans les dents en quelques semaines. Tout ça m’appelle un seul commentaire: prudence! Les marchés sont hauts, très hauts. Et si je partage l’opinion qu’ils peuvent encore monter, la démarche s’apparente plus à un coup de poker qu’à une réflexion plus aboutie.

Et l’or? Mes pronostics se sont avérés erronés. Non pas sur la forme car je reste persuadé de la justesse de mes propos, mais dans le timing. Les cours de ce noble métal n’ont pas évolué comme je l’imaginais en s’effritant constamment durant l’année au profit des actions. Mon analyse ne change en revanche pas d’un iota. Je reste bullish sur l’or car je n’oublie pas une chose: l’or reste une des seules valeurs sur laquelle on peut se baser, dont le cours n’est que peu manipulable en raison de sa finitude. Bien sûr on pourrait se dire que le Bitcoin… mais non très peu pour moi cette connerie. C’est de la sucette à l’état pur. La monétisation de la dette par l’argent papier (je parle essentiellement de dollars) créera à terme des problèmes dont personne ne mesure l’ampleur. Nous nous trouvons simplement en no man’s land. Et quand tout le système financier se dérèglera sous la forme d’un domino planétaire, lorsque les dysfonctionnements que l’on tentera de corriger ici engendreront d’autres disfonctionnements ailleurs, il sera de bon ton de pouvoir se raccrocher à quelque chose de parfaitement tangible et mesurable.

S’il y a bien un vœu que je souhaiterais se voir exhausser pour 2014, ce serait un peu d’action sur ces marchés. 2013 aura été ennuyante à souhait. Noyés sous les liquidités, nageant dans un océan peuplé de poissons-dollars, nous avons pataugé gaiement dans cette illusion de bonheur, dans cette impression que LA solution appliquée était la bonne. Or tout le monde le sait. Rien n’a été réglé. Tout a été étouffé… pardon noyé. Il n’y a plus qu’à patienter. En attendant, poursuivons notre baignade régénérante sous ce soleil bienfaisant dans cette eau calme et tatouons-nous des dollars un peu partout sur le corps. Et comme toute logique a disparu, comme tous les repères et autres analyses ne servent à plus rien, il ne nous reste plus qu’à enclencher notre 6ème sens… comme les animaux savent si bien le faire.

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
accumsan amet, vel, non Nullam pulvinar Sed quis