Et ça fait BAM! Et en plus c’est drôle…

Bain de sang hier soir. N.Y. rejoint les catacombes en perdant 3%. Les valeurs technos se sont fait laminer. L’Asie panique ce matin et ça dégomme de partout. Et Trump qui en met une couche accusant la FED de tous les maux. Ben oui, les taux remontent et les rendements obligataires aussi. Et à en croire Powell ce n’est pas fini… et encore heureux serais-je tenté d’ajouter.

Reste que la machine, à de tels niveaux, après 10 ans de bull-market, ne peut que s’enrayer un jour. Et ça Trump n’aimerait pas. Il n’aimerait pas voir son mandat se faire tacher par une crise boursière qui détournerait l’attention du monde non plus sur sa personne, mais sur une économie soudainement à la peine. Le bilan de la FED se réduit et les taux montent. Comment voulez-vous que ceci se passe sans accroc comme dans l’Agence tout risque ? Tout fout l’camp…

Mais ce qui dérange encore plus Trump, c’est qu’il ne maîtrise pas la politique de la FED. Il ne peut qu’aboyer sur Twitter. Ce qui m’amuse dans cette histoire, c’est la réplique du FMI. Pardon je corrige. C’est que le FMI s’exprime par la voix de sa blanche colombe. Mme Lagarde par ci, Mme Lagarde par là… Je ne sais pas ce qu’on lui a ingurgité mais elle parle sans arrêt depuis quelques semaines. Car d’habitude, on peine à savoir à quoi sert le FMI et on entend parler d’eux à peu près une fois par an lorsqu’ils sortent leur rapport annuel. Et qu’a dit Mme Lagarde? « Mais Monsieur Trump, c’est juste normal que la politique se resserre ». La seule question qui me vient: est-ce qu’ils prévoient de faire du golf ensemble? Ça pourrait être drôle.

Pour le reste il n’y a rien. Juste rien. Juste des angoisses existentielles qui s’expriment et la prise de conscience que, eh oui, les valeurs technos sont trop montées pendant trop longtemps et qu’à un moment donné, il faut se rendre compte à l’évidence. Elles ne produisent rien, elles tentent de contrôler l’humanité, elles font scandale sur scandale car tout le monde se rend compte qu’elles ne maîtrisent en rien la protection des données. Tant mieux si le monde s’en aperçoit.

Pour terminer ce billet matinal, je dirais que les événements de la nuit à priori si tristes à vivre (si si pensez à quelque chose de triste) ne sont pas si terribles que cela. Car THE sujet tabou n’a pas encore été abordé. Le coût de la dette…

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
tempus risus et, efficitur. Curabitur leo. dictum