La confiance en la monnaie s’érode

| Billet invité | Avec toujours plus d’insistance, des colonnes publiées dans le Herald Tribune notamment, font état d’un programme d’aide engageant directement la banque centrale américaine ainsi que le consommateur. Pourquoi? Bien que le crédit à la consommation ne cesse d’augmenter depuis plus de deux ans, la consommation américaine reste amorphe, ne permettant pas aux entreprises d’engager du personnel et donc de réduire le chômage. Nombre d’économistes préconisent à présent ouvertement que la banque centrale imprime des billets et les distribue généreusement au peuple. Rien que ça!

Ce que je dis depuis longtemps risque fort de se produire. Tant qu’il y a confiance en la monnaie, le système financier tiendra le coup, aussi mal en point soit-il. Mais dès que cette dernière s’évaporera, nous plongerons dans le trou noir.

D’économie de marché, il n’y a plus. Tout est manipulé, subventionné, bidouillé. Nous nous enfonçons dans une catastrophe sans précédent. La monnaie d’un pays ne représente plus qu’un outil destiné à tromper le monde. Imprimée à gogo par les républiques bananières que sont notamment les USA, le Japon et l’Angleterre, la monnaie ne représente plus rien d’autre qu’un moyen de frauder et d’appauvrir la classe ouvrière mondiale. Et d’un autre côté, elle permet de maintenir en vie des banques zombies dévolues à la réalisation d’un seul objectif: spéculer au détriment de l’autre!

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!

 
tempus dolor accumsan elit. diam ut ipsum luctus quis eleifend Phasellus neque.