Bourses: c’est sauve qui peut!

Qui a dit que les bourses devaient monter au ciel? Oups! Là c’est mal parti et attention, la volatilité fait son grand retour, attisée qu’elle est par les (trop) nombreux conflits géopolitiques. Alors que depuis des mois les experts nous prédisent un crash et qu’on ne les écoute pas… Le fait est que nous ne vivons peut-être pas un crash, mais une saine correction. Il était temps! Et pour les plus opportunistes, beaucoup de belles et bonnes affaires en perspective.

Et pourtant je reste persuadé d’une chose: le crash sur les actions n’est rien en comparaison de ce qui si passera un jour sur les bonds. Les taux, historiquement bas, auxquels les États se refinancent dépassent l’entendement. Regardez les chiffres tout dégueux de la France. Comme promis par notre ami François, le redressement de la France c’est maintenant. Bon là je suis d’accord. Cela fait longtemps qu’il n’arrive plus à nous faire rire. Vivement ses prochains commentaires et son analyse « pertinente » de la situation à son retour de vacances (là au moins il ne fait de tort à personne). N’empêche que… L’Italie a replongé en récession et la France va suivre. Remonter les taux? Je le martèle depuis fort longtemps: ce n’est pas demain la veille! Car tout le système partirait en sucette.

Pour le reste, cash is king, même s’il ne rapporte rien du tout. Et pour le moment, le sortir à un moment pareil, c’est comme choisir de sauter à pieds nus sur un lit de braises. En plein soleil, nul ne peut dire si elles sont encore incandescentes. Donc prudence. Et en même temps, restons vigilants. Car à présent, pour prendre le train en marche, le timing sera déterminant.

Donc pour le moment, ouvrez-vous une bière, prenez place sur votre transat et contemplez le bleu du lac et cool off…

Aucun commentaire pour l'instant.

Vous souhaitez réagir? Laissez un commentaire!