Archives pour octobre, 2019

Tout devient presse people

Dingue ce qu’il se passe un peu partout dans les médias. Quand j’étais ado, lorsque je m’embêtais sur les plages, j’épluchais de temps à autre un magazine scientifique, style Ici Paris, ou Voici. Ça me passait le temps. Je ne devenais pas plus intelligent mais au moins, je lisais quelque chose de divertissant. Ce qui a changé aujourd’hui ? Ce genre de médias existent toujours, mais en plus il y a internet. Et il y a les autres journaux qui s’y sont mis aussi… Et ces derniers ressemblent de nos jours toujours davantage à ce genre de lectures trash. Hormis quelques titres, et encore, on ne parle plus que de ça. Lire les commentaires journaliers de la Maison Blanche qui se contredit d’heure en heure est aussi passionnant que de connaître les véritables motivations des héritiers de Johnny. C’est un feuilleton qui n’en finit jamais.

Nous en sommes réduits à cela: lire chaque jour les petites guéguerres de famille entre Trump et sa nouvelle belle-famille ukrainienne, de savoir si Johnson a bu une bière avec Juncker, d’admirer le visage jovial de Mike Pence à table avec le grand chef turc. De savoir si le fils Biden est un gentil ou pas, de savoir si Giuliani est quand même intègre vu qu’il a été maire de NY par le passé. Et plus vous ouvrez les journaux, et plus on parle de cela, ou de savoir si à Moutier, à l’issue du vote l’été prochain, on pourra quand même toujours aller faire ses courses normalement ou si tout fermera d’un coup. Lire la suite →

On va tous mourir ou quoi ?

Je ne sais même pourquoi je prends encore la peine d’écrire encore, de plus en plus rarement, car c’est toujours la même chose. Les marchés sont scotchés tout en haut de l’échelle et comme depuis 2-3 ans, elle vacille, mais ne tombe pas. Il y a toujours un con en bas de l’échelle qui, à un moment donné, trouve un pote pour l’aider à la redresser. Mais on ne monte presque plus. Le baril est aussi vivace qu’une chenille. L’or se prend pour la Reine. Les monnaies ne foutent rien et le Bitcoin – qui se souvient encore de ce truc que personne ne comprend ? – peine à ne pas s’effondrer davantage. On se réjouit de Libra. Je sais c’est différent car il y aura des régulateurs qui sont en plein travail. Ça promet. Pas sûr que le système tolère qu’on se passe des banques un jour.

Les deux cinglés qui font le plus parler d’eux, les frères jumeaux aux cheveux oranges, s’arrangent pour occuper les journalistes. Devenir journaliste est vraiment devenu un métier has been puisqu’on ne peut bientôt plus rien parler d’autre que de ces deux abrutis. Un dit cela, l’autre fait ceci, un se contredit, l’autre aboie puis embrasse. Comme dirait l’autre à la fin d’une longue séance au bureau qui s’éternise, après s’être longuement endormi et qu’il faut décider quelque chose, on se réveille pour le vote et on dit: « on fait comme on a dit ». Et personne ne sait ce qu’on a décidé. Lire la suite →

 
vel, ipsum Curabitur ipsum dolor. ultricies diam commodo