Archives pour juillet, 2018

Ça y est tout de suite les gros titres

J’ai lu ces derniers temps plusieurs articles écrits certainement par des super personnes bien intentionnées qui nous disaient: « SMI -8% depuis le début de l’année! ». Ça c’est un titre choc et j’ai failli m’étrangler en buvant mon Ovomaltine. Debleu la correction. Alors forcément, ce que ces gugus ne disent pas, c’est que le SMI était justement au top du top au 1er janvier. Mais si l’on regarde la performance de 12 mois – je sais c’est vachement long – on peut constater que le SMI n’a perdu que 226 points. Soit 2.5%… Terrible, vraiment terrible comme performance, surtout si vous étiez investis dans des titres défensifs qui vous ont presque tous offert des dividendes de 4% et plus.

Tiens les défensives. Je les adore ces titres. Avec eux aucune surprise au presque, un peu comme la Suisse au foot. D’ailleurs, afin de pouvoir rendre leur jeu encore plus prévisible et infecte, je proposerais qu’ils puissent dorénavant jouer avec leur téléphone portable. Ainsi pourraient-ils envoyer un SMS à leur coéquipier AVANT de leur faire une passe. Ce serait génial et rendrait leur jeu encore plus livide. Comme le disait un humoriste suisse-allemand ce matin à la radio, les Suisses devraient tous apprendre au jouer au tennis. Car avec eux, aucune chance que le filet se mette à trembler… Lire la suite →

On n’y voit rien et on patine

Cela fait des mois que je ne sais plus trop quoi écrire tant c’est la pagaille. L’ennui sublimissime, c’est que c’est toujours la même chose qui revient. Trump se fait un malin plaisir de tout mettre par terre en partant en croisade commerciale contre la Terre entière. Je dirais même que c’est ce qui l’amuse, son dada. Sinon il s’embête. L’ennui avec ce genre de mec, c’est qu’il ne s’arrête jamais tant qu’on ne lui fixe pas des limites claires. Et plus on lui fixe des limites, et plus il tentera de les repousser en mettant en place tout un tas de conneries. Dans un autre registre Hitler a fait pareil que lui. Et avec ce genre de mec, la seule issue, c’est de se montrer patient, de ne pas se laisser faire, et d’attendre le moment opportun pour le prendre au piège.

Les marchés baissent un peu régulièrement, remontent ensuite brutalement l’espace d’une séance, et rebaissent ensuite. Il suffit d’une nouvelle annonce pénalisante de Mr Trump de 60 caractères et ça fait paf! S’il se tait, les marchés vont « bien ». Et dès qu’il l’ouvre, tout devient très vite compliqué. Pour le reste il n’y a rien à dire. On se fout de la croissance, du chômage, du taux d’endettement, des taux, des bateaux plein de migrants, de la coupe du monde, de Wimbledon. La seule chose qui compte vraiment, c’est l’humeur du fêlé qui dirige la planète. L’autre chose qui compte un peu, c’est le prix du pétrole qui, après être redescendu quelque peu, semble vouloir repartir à la conquête des sommets. Faites le plein! Lire la suite →

 
at id ut libero vel, leo Lorem accumsan Aliquam libero